Onze jours de confinement à Shanghai, des Chinois crient leur colère aux fenêtres

Publicité

Onze jours de confinement à Shanghai, des Chinois crient leur colère aux fenêtres

Par
Les habitants de ce quartier ont crié leur colère aux fenêtres de leurs appartements
Les habitants de ce quartier ont crié leur colère aux fenêtres de leurs appartements
© Radio France - dr

La colère monte à Shanghai après onze jours de confinement total. Sur les réseaux sociaux, certains habitants n'hésitent plus à critiquer sévèrement la politique zéro covid. Sur une vidéo, on peut voir des habitants en colère crier à leur fenêtre pour réclamer de la nourriture.

Un ras-le-bol massif. Même la censure traditionnellement présente sur les réseaux sociaux chinois n'arrive plus à suivre. Après onze jours de confinement très strict imposé à la ville de Shanghai, certains habitants n'hésitent plus à s'exprimer ouvertement pour dénoncer la politique zéro covid du gouvernement qui transforme le quotidien de la population en véritable cauchemar. Sur les réseaux sociaux, les témoignages écrits et vidéos se multiplient depuis plusieurs jours. Un habitant a notamment filmé son quartier dans la nuit de samedi à dimanche. Sur les images que nous avons authentifiées, au milieu des barres d'immeubles, on peut voir les habitants crier aux fenêtres de leurs appartements pour dénoncer les restrictions sanitaires imposées par les autorités et le confinement qui dure dans ce quartier depuis sept jours. Une attitude très rare en Chine qui témoigne du ras-le-bol de la population et d'un fort sentiment d'exaspération.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

L'homme qui filme explique dans sa vidéo en dialecte Shanghaien :

Publicité

Au début certains ont crié, puis brusquement, tout le monde s'est mis à crier. Car tous ces gens ne savent pas combien de temps ce confinement va durer et pourquoi la mesure a été décidée. Il n'y a pas d'explication. nous sommes confinés depuis 7 jours. Non seulement on ne peut pas sortir de la résidence, mais même pas de nos appartements. Ca ne va pas, Si ça dure longtemps, il y aura des problèmes.

La principale difficulté pour les habitants de Shanghai, c'est de pouvoir se nourrir. Avec le confinement, la plupart des supermarchés est fermé. Les restrictions sanitaires empêchent également de nombreux livreurs de travailler. Dans beaucoup de foyers, les frigos sont vides.

Calmer la population

Ce mouvement de colère inquiète les autorités qui redoutent une montée en puissance de la contestation. Ce matin lors d'une conférence de presse, le gouvernement  local a annoncé des mesures susceptibles de faire retomber la tension, notamment le découpage de Shanghai en trois secteurs, avec une zone confinée, une autre zone de contrôle et un autre secteur dit de prévention. Théoriquement cela signifie que plusieurs quartiers devraient pouvoir retrouver une liberté de mouvement. A voir comment la mesure va s'appliquer sur le terrain.