Publicité

Par quelle chanson découvrir la K-Pop ?

Dans cette capture d'écran publiée le 14 mars, RM, V, Jungkook, Jimin, J-Hope, Suga et Jin de BTS se produisent sur scène lors de la 63e édition des Grammy Awards (diffusée le 14 mars 2021)
Dans cette capture d'écran publiée le 14 mars, RM, V, Jungkook, Jimin, J-Hope, Suga et Jin de BTS se produisent sur scène lors de la 63e édition des Grammy Awards (diffusée le 14 mars 2021)
© Getty - Theo Wargo / GETTY IMAGES NORTH AMERICA

BTS, Epik High, G-Dragon… : retrouvez ici quelques pistes pour découvrir ce style musical énergique et coloré qui rencontre un succès populaire grandissant depuis une dizaine d'années - et cela alors qu'il est quasi absent des radios et chanté dans une langue qui reste assez peu pratiquée en France…

Qu'est-ce que la K-Pop ? Eh bien... Même si vous pensez n'y rien connaitre, vous connaissez sûrement déjà un peu, en réalité ! Il y a un morceau que vous avez probablement déjà entendu, qui a été longtemps la vidéo la plus vue sur Youtube : "Gangnam Style" de Psy (et qui a aussi été diffusé sur notre antenne à l'époque de sa sortie). "Psy, c'est une figure extrêmement respectée" précise la journaliste Marie Palot, "là où on pensait que c'était plus une parodie de musique, quelque chose d'un peu "what the f*ck" (et c'est ça qui avait terriblement plu à l'époque)".

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Mais au-delà de ce titre, quand on n'est pas spécialement familier des groupes sud-coréens, quels morceaux de K-Pop écouter ? Voici quelques conseils donnés à l'antenne dans "Blockbusters" de Frédérick Sigrist avec Matthieu Pinon, journaliste spécialisé en pop culture japonaise, Christelle Pécout, dessinatrice BD, Pascal Lafine, rédacteur en chef du magazine K-World et Marie Palot, présentatrice du magazine Zine Zine sur FranceTV. 

Publicité

Quelques chansons de K-POP à découvrir

Christelle Pécout recommande "Coup d'État" de G-Dragon.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Marie Palot conseille, elle, Epik High, "un groupe hyper emblématique qui fait partie du K-HipHop et qui a sorti des pépites monstrueuses. Un des rappeurs de la formation Epik High s'appelle MYK, il a sorti son propre groupe un peu folk / pop rock, Saltnpaper, c'est magnifique. 

Pour Matthieu Pinon, les découvertes musicales se font grâce aux dramas (des séries TV coréennes). Un morceau qu'il adore ? "Go" des Seventeen, découvert dans la série coréenne "Record of Youth". 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le journaliste recommande également "un morceau électro qui donne envie de danser" de Steve Aoki et Monsta X et ""Energetic" des Wanna One ("vachement bien aussi"). 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Quant à Pascal Lafine, rédacteur en chef du magazine K-World, il reconnait :  "Moi, je découvre beaucoup de K-pop grâce aux filles avec lesquelles je travaille. Elles sont souvent plus sur les morceaux de jeunes groupes qui débutent que portées sur "BTS" parce que pour elles, c'est "mainstream", "tout le monde connaît", "ça n'a aucun intérêt"… 

Matthieu Pinon, au contraire : "Justement, je conseillerais "Map of the Soul : Seven", qui est le dernier album en date de BTS et qui est, à mon avis, la meilleure porte d'entrée pour un auditoire occidental qui n'a jamais entendu de K-Pop et qui veut savoir ce que c'est. Parce qu'on est sur quelque chose qui est quand même très, très accessible pour un Français qui a été biberonné au hip-hop américain... À défaut d'être la plus représentative, c'est une très bonne introduction"

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Et, dans la même veine, une dernière suggestion, par Frédérick Sigrist : "Mic drop" de Steve Aoki 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Derrière le succès de la K-Pop

Comment expliquer la popularité d'un genre absent des radios dans une langue qui reste assez peu pratiquée, particulièrement en France ? "C'est vraiment grâce à YouTube que tout ça a explosé" estime Marie Palot : "juste avant BTS et sans parler de Psy, l'avènement s'est fait vers 2012, 2015. On sait que Youtube est le média des jeunes … C'est vraiment à partir de ce moment-là que la K-Pop a explosé et s'est totalement passée de la diffusion radio". 

Matthieu Pinon ajoute : "Je pense qu'on est vraiment passé dans une nouvelle génération au niveau de la consommation musicale et de la production. Dans les années 1970 / 1980, on cherchait avant tout des performances musicales de "guitar hero", notamment dans le rock'n'roll. On voulait vraiment des musiciens à la pointe. Aujourd'hui, ce qu'on cherche, ce sont des producteurs. Et là, en Corée, il n'y a pas photo : ceux qui sont derrière les consoles, c'est la cerise sur le gâteau lui-même sur le pompon… On est sur le top du top et ça se ressent. 

C'est pour ça aussi que n'importe quel morceau de K-Pop qui arrive a été parfaitement programmé, calibré… On ne peut pas lutter contre. 

Aller plus loin

🎧 Ecoutez Blockbusters - Suprême K-pop

"Contrats d’esclaves", dictature de la performance… Les coulisses peu reluisantes de la K-pop

🎧 Reportage en 2012 sur les écoles de K-Pop qui fleurissent à Séoul

🎧 Sans oublier le Pop&co sur la K-Pop, une heure d'émission par Rebecca Manzoni pour mieux comprendre ce phénomène musical et de société