Publicité

Pas de cluster au concert-test à Barcelone : "En France il ne manque plus que le top départ des ministères"

Par
Concert-test à Barcelone, le 27 mars 2021
Concert-test à Barcelone, le 27 mars 2021
© AFP - Lluis Gene

5 000 spectateurs ont eu la chance d'assister à un concert à Barcelone, en Espagne, le 27 mars dernier. Un mois plus tard, aucun cluster constaté. En France plusieurs concert-test sont devraient recevoir l'autorisation rapidement.

C'est une nouvelle qui va redonner de l'espoir à amateurs et professionnels de musique, en manque de scène depuis bien trop longtemps. Un mois après un concert-test qui a eu lieu le 27 mars à Barcelone, avec 5 000 spectateurs dans la salle, les organisateurs ont annoncé ce mardi, par la voix du docteur Josep Maria Llibre, de l'hôpital Germans Trias i Pujol de Badalone, qu'il "n'y a aucun signe qui suggère qu'une transmission a eu lieu pendant l'événement".

Quelques cas de Covid-19 mais pas liés au concert-test

Le groupe de festivals et les promoteurs musicaux à l'initiative de l'expérience n'avaient rien laissé au hasard : dépistage avec un test antigénique réalisé le matin-même du concert et port d'un masque FFP2.

Publicité

Sur le nombre total de spectateur, seulement six ont été testés positifs deux semaines plus tard. Les autorités de santé estiment qu'aucun n'a été contaminé pendant l'événement : quatre ont été contaminés ailleurs et pour les deux autres les pourcentage de chance de contaminations pendant le concert sont très faibles, explique-t-on sans plus de précision. Il faut tout de même noter qu'aucun des spectateurs n'était tenu de se faire dépister quinze jours après, certains cas asymptomatiques sont donc peut-être passés entre les mailles du filet.

En France aussi, bientôt des concerts-tests

Vu de France, "ça corrobore ce qu'on pouvait imaginer", commente Jean-Paul Roland, directeur des Eurockéennes de Belfort, sur France Inter, "même si on ne peut pas non plus préjuger des résultats de l'expérimentation sur laquelle on travaille". La co-fondatrice et directrice du festival We Love Green, Marie Sabot, est plus directe sur franceinfo. Pour elle, cela "prouve" qu'il est possible de prévoir des concerts "en s'organisant vraiment, structurellement et conjointement avec des services de santé". "On est prêts, l'APHP est avec nous", assure celle qui a fait partie de la délégation française qui a participé à l'événement barcelonais. 

Les membres du Prodiss, le syndicat des principaux directeurs de spectacles, le directeur des Eurockéennes fait partie, veulent organiser un concert-test avec 5 000 spectateurs à l'Accor Arena à Paris. Le ministère de Roselyne Bachelot réfute la notion de concert-test, mais préfère le terme d’expérimentation qui permettrait de réunir des données scientifiques validées par les instances sanitaires. Depuis des mois, plusieurs projets sont envisagés et semblent désormais très proches de l’autorisation. 

Certains projets sont plus avancés que d'autres

Après avoir passé la validation du comité de pilotage national des essais thérapeutiques sur la Covid-19, un certains nombres de villes sont sur le point d’être validées. C’est le cas des projets de Rennes, de Saint-Etienne, de Montpellier, et des concerts d’Indochine à Paris et d’IAM à Marseille. 

Cependant, pour l’instant, seule l’expérimentions phocéenne aurait coché toutes les cases alors que le concert à l’accord Aréna à Bercy ne semble pas encore totalement financé. Sa note étant évaluée à 900 000 euros. "Nous sommes justes pour arriver à jouer fin mai, pour que l'événement se fasse. Si nous n'avons pas de retours concernant les financements d'ici quelques jours, d'ici une semaine, nous serons obligés de repousser, ce qui serait vraiment dommage", explique Marie Sabot, "on espère que le gouvernement va répondre présent dans les jours à venir".

Si l’organisation de ces concerts est probable pour la fin mai, aucune date fixe n’a encore été décidée. Lorsque les projets de concerts expérimentaux seront autorisés, il faudra environ trois semaines pour pouvoir organiser concrètement les événements. 

Mais ces concerts expérimentaux ne changeront rien au calendrier de l’été. Les grands festivals de l’été qui ont annulé resteront annulés. Les délais étant trop courts pour pouvoir réactiver les manifestations de juillet et d’août prochains.