Publicité

Pass sanitaire, cahier de rappel : 10 questions pour comprendre les nouveautés de TousAntiCovid

Par
L'application TousAntiCovid sert désormais de support au pass sanitaire et va permettre de simplifier les cahiers de rappel pour les restaurants ou salles de sport.
L'application TousAntiCovid sert désormais de support au pass sanitaire et va permettre de simplifier les cahiers de rappel pour les restaurants ou salles de sport.
© AFP

Dans le cadre de la prochaine étape du déconfinement, le 9 juin, le gouvernement prévoit la généralisation du "pass sanitaire" dans certains lieux recevant beaucoup de public et des "cahiers de rappel" numériques pour les restaurants, cafés ou salles de sport. Foire aux questions sur ces deux dispositifs.

TousAntiCovid est au cœur de la stratégie de réouverture. Si l'application gouvernementale n'a jamais vraiment convaincu sur sa fonction de détection des cas contacts, elle est devenue, depuis quelques mois, un sorte de "couteau suisse" dans la gestion de l'épidémie de coronavirus. Pourvoyeuse de chiffres sur la situation sanitaire, génératrice d'attestations de déplacement pour les Françaises et Français, elle sera au centre, dès les prochains jours, de deux nouveaux dispositifs : la mise en place d'un pass sanitaire et les cahiers de rappel numériques. 

Que prévoit le gouvernement ? 

Pour permettre de rouvrir dans les meilleures conditions possibles un certain nombre de lieux fermés ou qui accueillent beaucoup de public, le gouvernement prévoit de mettre en place deux dispositifs distincts : 

Publicité
  • Un "pass sanitaire", destiné aux rassemblements qui réunissent un nombre important de personnes (comme les salons, les foires, les concerts et festivals, les matchs de football). Il faudra alors, pour accéder à l'événement, présenter obligatoirement une preuve de vaccination, un test PCR ou antigénique négatif ou un certificat de rétablissement du Covid ;
  • Des "cahiers de rappel numériques", destinés principalement aux restaurants et cafés qui vont rouvrir leurs intérieurs et aux salles de sport. Ils doivent permettre aux clients (qui auront flashé un QR code en entrant) d'être prévenus s'ils ont été en contact rapproché avec une autre personne fréquentant l'établissement au même moment et déclarée positive. Les lieux concernés sont obligés de mettre en place l'une ou l'autre des solutions (numérique ou papier), dans le cadre du protocole sanitaire. Ils s'exposent à des sanctions si ce n'est pas le cas. 

Quelle est la différence entre ces deux dispositifs ?

Si le premier impose de présenter une preuve certifiée de vaccination ou de négativité au Covid-19 qui sera contrôlée à l'entrée du lieu ou de l'événement, le second dispositif est basé sur un principe bien différent. Il s'agit seulement de pouvoir vous prévenir si vous avez été en contact avec une personne qui a ensuite été déclarée positive au coronavirus. La version numérique est une alternative fournie aux patrons de ces lieux pour leur éviter, notamment, d'avoir à gérer un cahier de rappel papier et des clients aux coordonnées fantaisistes.

Quand doivent-ils être mis en place ?

Normalement, le pass sanitaire doit être mis en place à partir du 9 juin, en même temps que le retour d'un certain nombre d'événements avec jauge importante : les salons et foires qui accueillent plus de 1 000 personnes (jusqu'à 5 000), cinémas, salles de spectacles, théâtre, concerts assis ou debout, festivals de plein air assis ou debout, stades ou enceintes sportives fermées. 

Ce dispositif ne doit pas être étendu aux activités du quotidien. "Dans quelques jours, le 29 mai, l’Assurance maladie mettra en plus à disposition de tous les vaccinés leur certificat de vaccination", sous forme d’un QR code amélioré, a expliqué Cédric O, secrétaire d'État au Numérique, au Parisien

Pour le cahier de rappel numérique, ce sera la même date, le 9 juin, en même temps que la réouverture des cafés, restaurants (terrasses sans jauge et 50% à l'intérieur) et salles de sport. 

Est-il obligatoire d'utiliser TousAntiCovid ? 

Non, même si le gouvernement pousse pour que l'utilisation de l'application soit massive, car elle rend l'usage de ces deux systèmes beaucoup plus fluide. Mais, si vous y êtes complètement réfractaires, il est, pour le pass sanitaire, tout à fait possible de présenter une preuve de vaccination ou de test négatif sur papier (l'application ne sert en réalité que de support pour afficher ces preuves). 

Quant au cahier de rappel, il est obligatoire mais votre restaurant préféré ne peut, en théorie, pas vous obliger à scanner le QR code à l'entrée. Lui même, s'il n'est pas favorable au cahier de rappel numérique, peut d'ailleurs mettre en place une version papier. Mais vous devez vous signaler par un moyen ou un autre. 

Comment mettre à jour mon "pass sanitaire" ?

L'application TousAntiCovid intègre depuis quelques semaines une fonctionnalité "carnet" qui permet d'ajouter des documents (preuve de vaccination, résultat de test PCR) par le biais d'un QR code à scanner. 

Depuis la fin du mois de mai, les résultats d'un test virologique sont accompagnés par un code certifié, pour lutter contre la falsification. Et depuis début mai, les personnes vaccinées reçoivent également un document avec un QR code certifié. Pour celles et ceux qui ont été vaccinés avant, il suffit de récupérer cette attestation sur le site attestation-vaccin.ameli.fr ou auprès de sa caisse d’Assurance maladie, à partir du 29 mai. 

Que faire si je vais boire un café ou manger au restaurant ? 

Rien de très compliqué. Si l'établissement a choisi la version numérique du cahier de rappel (obligatoire dans une forme ou l'autre), vous n'avez qu'à scanner un QR code en entrant dans l'établissement. Le lieu, la date, l'heure et la durée de la visite (prédéfinie) sont enregistrées dans votre téléphone. 

Si une autre personne, présente sur la même plage horaire, se signale positive au Covid-19, votre téléphone peut vous envoyer deux types de notifications : 

  • Une alerte orange si au moins une personne contagieuse et positive était dans le même lieu. Il faut alors se faire tester, s'isoler, limiter ses contacts ;
  • Une alerte rouge si un cluster est détecté (3 personnes positives qui ont fréquenté le même lieu pendant la même période). 

Il n’est pas nécessaire de scanner le QR Code à la sortie du lieu. 

Mes données personnelles sont-elles protégées ?

Oui, assure le gouvernement. Pour les cahiers de rappel numériques, les données sont protégées. Les informations sur les lieux que vous avez fréquenté et à quelle heure sont stockées uniquement sur votre téléphone. Il n'y a aucun moyen de vous identifier ou de vous géolocaliser. Sont centralisés sur un serveur uniquement les identifiants anonymes et chiffrés, pour faire remonter les éventuels cas contacts. La version numérique "est plus simple à utiliser et plus protectrice de la vie privée" que la version papier, estime Cédric O, "puisque personne n’a accès aux données"

Pour ce qui est du pass sanitaire, l'application TousAntiCovid de votre téléphone ne sert que de support à vos documents, qui ne sont jamais envoyés sur un serveur.

Qui peut contrôler mon pass sanitaire et comment ? 

L'usage du pass sanitaire est réservé à un certain nombre de cas, fixés par un décret. "Le projet de loi, récemment débattu au Parlement sur la sortie de la gestion de crise, pose clairement que nul ne pourra restreindre l’accès à un lieu" en dehors de ces cas, précise Cédric O. "Je ne doute pas que s’il y avait des abus, par exemple de restaurateurs qui tenteraient de l’imposer à leurs clients, nous serions rapidement au courant, ne serait-ce que grâce aux réseaux sociaux. Et des sanctions sont prévues", ajoute-t-il. 

Au final, il pourra seulement être demandé de présenter le pass sanitaire aux frontières des pays de l'Union européenne et de l'espace Schengen (à partir du 1er juillet au niveau européen) et pour les événements ou lieux réunissant beaucoup de public (salons, foires, festivals, cinémas, théâtres, salles de spectacles, salles des fêtes, casinos, compétitions sportives, etc.), mais pas au-delà et certainement pas pour aller boire un verre ou manger un steak-frites au restaurant. 

Pour les contrôles, une application de lecture appelée "TousAntiCovid Verif" doit être déployée d'ici le 9 juin. Elle sera téléchargeable comme n'importe quelle autre application. Les organisateurs d’évènements ou les lieux concernés par le pass sanitaire ne sauront que le nom, le prénom et la date de naissance de la personne concernée et verront apparaître un voyant vert ou rouge pour valider ou non l’accès. Une autre version, à destination des compagnies aériennes, sera disponible avec un accès restreint. Ici le contenu sera un peu plus détaillée, "avec la date de vaccination, le type de vaccination etc."

D'autres lieux peuvent-ils utiliser les cahiers de rappel ?

En dehors des bars, cafés et restaurants, salles de sports, il est effectivement recommandé d'utiliser ce dispositif où des personnes peuvent rester 15 minutes à proximité et avec rupture des gestes barrière. Les casinos ont par exemple fait la demande d'intégrer ce dispositif, précise les ministères de l'Economie et de la Santé. 

Comment ça marche pour les professionnels concernés par les cahiers de rappel ?

Pour les lieux concernés, le site internet de TousAntiCovid permet de générer un QR code à proposer aux clients de l'établissement ou du public qui fréquente le lieu. Il suffit de le créer puis d'imprimer les visuels. Un QR code spécial est prévu à destination du personnel.