Publicité

PHOTOS - On a participé au concert-test d'Indochine (et on a beaucoup dansé)

Par
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai.
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai.
© Radio France - Victor Vasseur

5 000 spectateurs ont participé au concert expérimental ce samedi 29 mai à l'AccorHotels Arena de Paris-Bercy. Un premier concert depuis des mois. Des tubes d'Indochine repris en cœur, des pas de danse et de la transpiration. Nous y étions.

Finalement, il y a certaines choses qui ne changent pas. La foule coude à coude, les oreilles qui sifflent à l'issue du concert, le fan d'Indochine en transe sur chaque morceau, celui qui filme la moitié du concert sur son portable et, surtout, les basses qui font vrombir le sol jusqu'à les ressentir dans le corps. 5 000 spectateurs dans la fosse et deux artistes prévus. Étienne de Crécy, le pionnier de l'électro en France en première partie, puis le groupe de rock Indochine. Un premier concert après de longs mois à cause du Covid-19, mais surtout une expérience, à laquelle nous avons participé. 

Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai.
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai.
© Radio France - Victor Vasseur
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai.
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai.
© Radio France - Victor Vasseur

L'ambiance d'antan est bien là 

Il faut être patient avant d'entrer dans la salle. 45 minutes. La file d'attente serpente_. "Je ne suis pas fan d'Indochine"_ avoue Stéphane, "mais on ne refuse pas un concert comme ça. C'est Indochine tout de même ! Et puis il y a l'expérimentation". Il s'est inscrit, comme 20 000 candidats, puis a passé un test il y a moins de 72 heures. Seulement 5 000 chanceux participent au concert. "Je suis le seul de mon groupe d'amis à avoir eu une place", reconnaît Ludovic. 

Publicité

Dans un monde sans Covid, Indochine devait se produire à Bordeaux ce soir-là, pour fêter les 40 ans du groupe. Dans la fosse, Charlotte et son frère Maxence dansent ensemble : "La première approche avec la foule est compliquée", concède-t-elle. "On a perdu l'habitude d'être au coude à coude." Car oui, on est les uns contre les autres, on se marche sur les pieds, certains se serrent dans les bras et chantent en chœur. Une de leurs amies, Fayrouz, poursuit : "J'étais angoissée car je pensais que je ne savais plus danser. Mais finalement, je n'ai pas oublié. Ici, les générations se croisent." 

Dans le public, on se demande aussi quel autre groupe ou chanteur aurait pu attirer autant de monde pour cette expérimentation. "Peut-être Stromae", "Maître Gims ou IAM", nous dit-on. "Ceux qui sont capable de remplir le Stade de France ne sont pas nombreux." 

Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai.
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai.
© Radio France - Victor Vasseur
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai.
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai.
© Radio France - Victor Vasseur

"On aura des courbatures demain" 

Il y une envie de partage, de communion, surtout quand résonnent les grands classiques : "J'ai demandé à la lune", "Trois nuits par semaine" ou "L'Aventurier". Il y aussi ceux qui appellent leur famille en FaceTime, en direct. Sur l'écran, on voit des visages, ils sont chez eux. Une manière de suivre le concert tant désiré par procuration. 

Au tout premier rang, impossible de les manquer : les fans du groupe. Il y a des tee-shirts à l'effigie des tournées d'Indochine, d'autres ont des écussons. "Deux ans que je ne les avais pas vu jouer", soit une éternité pour Anjali. Elle est venue avec une bande d'amies, parmi les premières à entrer dans la salle de concert. "On a complètement oublié la situation, même si on avait nos masques." "On s'est défoulé comme jamais", clame Orlane, "et on aura des courbatures demain, on sera des grands-mères." 

À la sortie du concert, après une heure et demie de musique, Laurine, 22 ans s'interroge : "Comment on a pu se passer de ça pendant plus d'un an". "C'était un moment de plénitude" ajoute ce fan d'Indochine, qui, forcément, connaissait les paroles par cœur : "Le masque m'a un peu gêné pour chanter, et reprendre mon souffle, mais peu importe." Preuve qu'assister à un concert est un vrai sport, surtout après de longs mois sans : "Le podomètre de mon téléphone m'a félicitée", rigole Morgane, 21 ans. Portable en main, elle l'assure :  "J'ai perdu 500 calories !" Et elle n'a plus qu'une hâte, renouveler l'expérience.

Véritable expérience scientifique 

Tous les participants à ce concert (qui est surtout une étude clinique très sérieuse menée par l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris) devront se soumettre à un autre test salivaire dans sept jours. Le nombre de cas positifs sera comparé avec les 2500 autres personnes qui l'ont regardé de chez elles. Celles et ceux qui ont assisté physiquement avaient déjà subi un premier test antigénique 72 heures avant le concert. Puis un prélèvement de salive le jour même. Pendant l'événement, une caméra intelligente permettait de surveiller le port du masque. 

Les résultats préliminaires de l'étude sont attendus fin juin et la publication suivra d'ici la fin de l'été. Les professionnels du spectacle en espèrent une preuve scientifique pour des concerts debout sans distanciation dès l'automne. Si l'on identifie des points faibles, il faudra alors adapter le protocole. Sinon, ce sera la preuve qu'un spectacle avec un public debout de 5 000 personnes pendant deux heures est organisable. 

Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai.
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai.
© Radio France - Victor Vasseur
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai, lors d'un concert test.
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai, lors d'un concert test.
© Radio France - Victor Vasseur
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai, lors d'un concert test.
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai, lors d'un concert test.
© Radio France - Victor Vasseur
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai, lors d'un concert test.
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai, lors d'un concert test.
© Radio France - Victor Vasseur
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai, lors d'un concert test.
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai, lors d'un concert test.
© Radio France - Victor Vasseur
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai, lors d'un concert test.
Le groupe Indochine a joué devant 5000 spectateurs à l'Accor Arena de Paris ce 29 mai, lors d'un concert test.
© Radio France - Victor Vasseur