Publicité

Plaisir féminin : pour jouir, oubliez la performance !

Aujourd’hui encore, comme le chantait Brassens en 1972, "95 fois sur 100, la femme s’emmerde en baisant ".

Pourquoi ? C'est la question qu'a posé Ali Rebeihi à ses invités: Alain Héril, sexothérapeute, auteur de Femme épanouie, mieux dans son désir mieux dans son plaisir (Payot), Sonia Feertchak, auteur de Les femmes s'emmerdent au lit (Albin Michel) Guillemette Ondicino, journaliste, dans l'émission Ç a va pas la tête . Résumé de ce qui s'est dit.

Publicité
Bouche
Bouche
© Fotolia

Les féministes ont eu raison dans les années 1970 de combattre la toute puissance du désir masculin. Mais il y a eu aussi des amalgames. Résultat : les hommes d’aujourd’hui élevés par des mères féministes, n’osent plus montrer leur désir, et ça manque aux femmes. Aussi, il y a eu réduction de la sexualité à une relation mécanique.

CVPLT - 70's

2 min

On est formaté depuis les années 60 par ce que doit être une relation sexuelle, à l'intérieur de laquelle l'orgasme est un élément de validation, or il faut être libre

Un autre frein à une sexualité épanouie, l’injonction de performance :

CVPLT

3 min

Si on ne se connait pas on délègue à l'autre un savoir sur soi que l'on devrait posséder

L’une des solutions pour une libido heureuse passe par la connaissance de soi :

CVPLT

1 min

Les femmes sont tiraillées entre un désir d'autonomie et le désir d'être reliée à autrui

Faire de la place à la créativité, et oublier les diktats seraient les clefs :

CVPLT 6

1 min

►►► Écoutez l’émission " Ç a va pas la tête" d’Ali Rebeihi consacrée au plaisir féminin avec Guillemette Ondicino, Alain Héril, Sonia Feertchak, et Agathe Le Taillandier

Et aussi :

La sexualité est un mystère...
La sexualité est un mystère...
© AltoPress / Maxppp