Un homme d'origine nord-africaine regarde les voyages publicitaires d'affiches en Algérie et en Tunisie, accrochées à la fenêtre d'un café nord-africain dans le quartier La Chapelle de Paris, en avril 1950.
Un homme d'origine nord-africaine regarde les voyages publicitaires d'affiches en Algérie et en Tunisie, accrochées à la fenêtre d'un café nord-africain dans le quartier La Chapelle de Paris, en avril 1950. ©Getty - Keystone-France
Un homme d'origine nord-africaine regarde les voyages publicitaires d'affiches en Algérie et en Tunisie, accrochées à la fenêtre d'un café nord-africain dans le quartier La Chapelle de Paris, en avril 1950. ©Getty - Keystone-France
Un homme d'origine nord-africaine regarde les voyages publicitaires d'affiches en Algérie et en Tunisie, accrochées à la fenêtre d'un café nord-africain dans le quartier La Chapelle de Paris, en avril 1950. ©Getty - Keystone-France
Publicité

Cette semaine, dans "A ton âge", on parle avec deux générations différentes de la notion de "double culture".

Tout d'abord avec Cirine, 16 ans. Ses parents sont tunisiens, elle est née en France et, pour elle, la question de la double culture se joue entre les deux générations. Comment se positionner, adolescente, entre ce double héritage ?

Pont levant
Pont levant
© Maxppp - Tim Somerset

Pour Maud, 75 ans, cette notion se cristallise au niveau du couple. Elle a choisi d’épouser un Algérien et s’est installée avec lui à Alger peu après l’indépendance. Elle a ensuite dû rentrer en France au plus fort de la décennie noire.

Publicité

L'équipe

Caroline Gillet
Caroline Gillet
Caroline Gillet
Production
Caroline Gillet
Caroline Gillet
Caroline Gillet
Chronique