Publicité
En savoir plus

Aujourd’hui dans Affaires Sensibles , le 17 octobre 1961, un massacre en plein Paris.

2011/10/17 : Commémoration du 50 ème anniversaire de la répression sanglante du 17 octobre 1961
2011/10/17 : Commémoration du 50 ème anniversaire de la répression sanglante du 17 octobre 1961
© MaxPPP - Gaël Dupret

Le 17 octobre 2001, à Paris, sur le pont Saint-Michel, le maire de la capitale, Bertrand Delanoë, accompagné d’une centaine de personnes, inaugure une plaque commémorative. Elle est dédiée : « À la mémoire des Algériens, tués lors de la sanglante répression de la manifestation pacifique du 17 octobre 1961. » Les mots, choisis avec précision, s’inscrivent sur les murs parisiens. Mais à quelques encablures de là, une autre manifestation est organisée. Des représentants politiques, des militants de droite et d’extrême droite, se sont réunis pour protester contre l’hommage rendu. Signe que, quarante-ans après les faits, la plaie ouverte dans cette nuit tragique du 17 octobre 1961 n’était toujours pas refermée.

Publicité

Ce soir-là, entre vingt et trente milles Français musulmans d’Algérie, comme on disait à l’époque, manifestent dans Paris. La répression policière qui s’abat sur eux est d’une violence inouïe : de nombreux Algériens meurent sous les coups des forces de l’ordre. Immédiatement, une chape de plomb recouvre cette nuit sanglante. Pendant des années, un insupportable silence voilera la réalité d’une date charnière de la guerre d’indépendance algérienne.

Comment une telle violence a-t-elle pu se produire en plein cœur de la capitale, alors même que la guerre touche à sa fin ? Comment cet événement a-t-il pu être tu pendant toutes ces années ? Au cours de ce récit, nous entendrons les manifestants, les policiers, les journalistes présents le 17 octobre 1961. Ces témoignages, tous postérieurs aux événements, seront ici replacés au cœur de la chronologie, comme une tentative de restitution de ces voix extraites des décombres de « notre » histoire.

En seconde partie d’émission, nous recevrons Sylvie Thénault , historienne, spécialiste de la guerre d’Indépendance algérienne. Son dernier ouvrage, collectif, s’intitule Histoire de l’Algérie à la période coloniale , publié en 2014 aux éditions La Découverte.

La rafle et le massacre du 17 octobre 1961 à Paris | Archive INA

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Production
Christophe Barreyre
Christophe Barreyre
Juliette Goux
Réalisation
Murielle Perez
Programmation musicale
Simon Maisonobe
Collaboration
Fabrice Laigle
Réalisation
Anaëlle Verzaux
Journaliste
Jean Bulot
Collaboration
Valérie Bour
Collaboration
Adrien Carat
Collaboration