Piazza della Santissima Annunziata, au centre la fontaine des monstres marins, à Florence ©Maxppp - Jean-Marc Lallemand
Piazza della Santissima Annunziata, au centre la fontaine des monstres marins, à Florence ©Maxppp - Jean-Marc Lallemand
Piazza della Santissima Annunziata, au centre la fontaine des monstres marins, à Florence ©Maxppp - Jean-Marc Lallemand
Publicité
Résumé

Florence, berceau de la Renaissance italienne, une des plus belles villes du monde, a connu des heures sombres, comme l’affaire qui porte le nom de celui qui a fait trembler la cité et ses alentours pendant plusieurs décennies, « Le Monstre de Florence ».

En savoir plus

C’est l’affaire la plus retentissante du crime italien. Elle a même inspiré à Thomas Harris son célèbre personnage de Hannibal Lecter dans « Le silence des agneaux ». C’est une histoire qui mêle tout à la fois le sexe et la mort. Une série de meurtres d’une sauvagerie inouïe, perpétrée entre 1968 et 1985. Huit fois le meurtrier a frappé dans la campagne toscane. A chaque fois ses proies étaient identiques : des couples surpris en pleins ébats à l’intérieur de leur véhicule dans la nuit florentine. A chaque fois le modus operandi était le même : l’homme et la femme étaient froidement abattus avant que la femme ne soit atrocement mutilée et ses organes sexuels découpés. Parmi ses victimes, un couple de français, qui faisait du tourisme dans la région. Aujourd’hui, plus de cinquante ans après le premier meurtre, de nombreuses zones d’ombre pèsent encore sur ce dossier. Un dossier qui comporte 56000 pages, qui a suscité l’interrogatoire de milliers de personnes et occasionné des procès à grand spectacle. Retour sur les agissements de ce monstre particulièrement terrifiant.

Un récit documentaire de Vincent Lebrun

Publicité

Invité :

Salvatore Maugeri, sociologue. L'une des victimes du "monstre de Florence", le Français Jean-Michel K, assassiné en septembre 1985 avec son amie Nadine M. , était un de ses amis d'enfance.

Il a publié en 2015 à compte d'auteur :  Toscane sanglante Les mille visages du « monstre de Florence » (Editions Valsa). Pour commander l'ouvrage, vous pouvez écrire à salvatore.maugeri@univ-orleans.fr

Discographie :

  • Sufjan STEVENS (+ Angelo DE AUGUSTINE) : Murder and crime (2021)
  • Andrea-Laszlo DE SIMONE La nostra fine (2020)
  • Laura CAHEN La fièvre noire (2021)
Références

L'équipe

Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Production
Christophe Barreyre
Christophe Barreyre
Christophe Barreyre
Coordination
Rebecca Denantes
Collaboration
Marion Le Lay
Réalisation
Valentine Chédebois
Programmation musicale
Vincent Lebrun
Collaboration