le président Georges Pompidou s'adresse aux journalistes le 24 janvier 1974 lors d'une conférence de presse à Poitiers. ©AFP - AFP PHOTO STF
le président Georges Pompidou s'adresse aux journalistes le 24 janvier 1974 lors d'une conférence de presse à Poitiers. ©AFP - AFP PHOTO STF
le président Georges Pompidou s'adresse aux journalistes le 24 janvier 1974 lors d'une conférence de presse à Poitiers. ©AFP - AFP PHOTO STF
Publicité
Résumé

Aujourd’hui dans Affaires sensibles, 2ème volet de notre série sur les adieux au pouvoir de sept présidents français. retour sur la fin de Georges Pompidou, décédé de la maladie de Waldenström le 2 avril 1974, alors que son mandat courait encore pour 2 ans.

En savoir plus

Une disparition qui laisse la France... déconcertée.  Cinq ans après le départ anticipé du Général de Gaulle, voilà qu’à nouveau l’exécutif organise des élections, dans la panique. Car enfin… qui, pour lui succéder ? Qui, pour gérer ce 1er choc pétrolier, qui annonce la fin de cette ère pompidolienne – une ère si heureuse, synonyme des Trente Glorieuses.  Avec la disparition de Georges Pompidou, une page est belle et bien tournée ! Alors, Pompidou : un moment en suspens de l’Histoire de France, fixé entre deux époques, celle du vieux Général, et celle de VGE, le jeune énarque libéral ? Peut-être. Mais Georges Pompidou, c’est aussi et surtout un style inédit : plus jeune que le Général, plus « normal ». Une normalité de façade... Car en vérité, l’homme est encadré par 2 morts : celle du Général, et la sienne. Étrange destin ! D’autant que l’homme à une façon très particulière d’envisager sa vie, son rapport aux Français, les questions de transparence, les éléments de communication médiatiques, et sa maladie.

Un récit documentaire de Sophie Bober

Publicité

Invité :

Christian Delporte, historien spécialiste des médias, auteur notamment d’Histoire de la presse en France, XXè-XXIè siècles (A. Colin, 2018 ). Son dernier livre paru chez Flammarion en 2020 *: Charlie Hebdo, la folle histoire d’un journal pas comme les autres

Pour aller + loin :

Discographie :

  • GEORGES MOUSTAKI Ma solitude (1969)
  • Nino FERRER Le sud (1974)
  • BILLIE EILISH Billie bossa nova (2021)
Références

L'équipe

Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Production
Christophe Barreyre
Christophe Barreyre
Christophe Barreyre
Coordination
Rebecca Denantes
Collaboration
Marion Le Lay
Réalisation
Valentine Chédebois
Programmation musicale
Sophie Bober
Collaboration