Des soldats français fouillent un Tunisien dans les rues de Bizerte après avoir envahi la ville. 24 juillet 1961.
Des soldats français fouillent un Tunisien dans les rues de Bizerte après avoir envahi la ville. 24 juillet 1961. ©Getty - Terry Fincher/Mirrorpix
Des soldats français fouillent un Tunisien dans les rues de Bizerte après avoir envahi la ville. 24 juillet 1961. ©Getty - Terry Fincher/Mirrorpix
Des soldats français fouillent un Tunisien dans les rues de Bizerte après avoir envahi la ville. 24 juillet 1961. ©Getty - Terry Fincher/Mirrorpix
Publicité

Aujourd'hui dans Affaires Sensibles, plongée dans un événement méconnu de la décolonisation : la crise de Bizerte.

Avec
  • Emmanuel Alcaraz historien

En février 1961, le président Charles de Gaulle reçoit son homologue tunisien, Habib Bourguiba. Les deux pays sont alliés certes, mais un contentieux les oppose, et ce depuis l'indépendance de ce petit pays du Maghreb en 1956 : la base militaire de Bizerte.

En effet, malgré les demandes répétées du pouvoir tunisien, la France refuse d'abandonner ce morceau de terre près de la côte. Car l'endroit est situé sur une position stratégique : il donne sur la Méditerranée mais surtout, il est à quelques encablures du théâtre d'une guerre sanglante que mène la France depuis 1954 : l'Algérie.

Publicité

Très vite les tensions montent entre les deux pays, jusqu'au point de non-retour. Alors, pourquoi la France a-t-elle tenu tête aussi longtemps ? Quel rôle a joué le conflit algérien ?

Un récit documentaire de Guillaume Ballandras

Le président Habib Bourguiba s'adresse à la presse et condamne la France et l'agression française dans la ville portuaire de Bizerte. 21 juillet 1961
Le président Habib Bourguiba s'adresse à la presse et condamne la France et l'agression française dans la ville portuaire de Bizerte. 21 juillet 1961
© Getty - Terry Fincher/Mirrorpix

Invité :

Emmanuel Alcaraz, historien spécialiste de l'histoire du Maghreb, Agrégé et docteur en Histoire, chargé d'enseignement à Sorbonne Université. Co-auteur de " La Tunisie du protectorat à l'indépendance, histoire et mémoires" paru aux éditions Riveneuve en 2020, et aussi des:  Lieux de mémoire de la guerre d'indépendance algérienne, paru chez Karthala en 2017.

Pour aller + loin :

Bizerte, otage de l'Histoire, de Damien Cordier-Féron et Stéphane Abis, chez l'Harmattan (2011)

Ce reportage du magazine tunisien en ligne Inkyfada daté du 15 octobre 2020 : Bizerte, au-delà du dernier soldat évacué, une bataille oubliée

Discographie :

OULAYA Bani watani (1961)

YELLI YELLI Tassusmi (2021)

ARNO Honnête (2022)

L'équipe