La Une du Petit Journal daté du 13 janvier 1895
La Une du Petit Journal daté du 13 janvier 1895 ©Getty - Ann Ronan Pictures/Print Collector
La Une du Petit Journal daté du 13 janvier 1895 ©Getty - Ann Ronan Pictures/Print Collector
La Une du Petit Journal daté du 13 janvier 1895 ©Getty - Ann Ronan Pictures/Print Collector
Publicité

Aujourd’hui, nous célébrons le millième numéro d’Affaires Sensibles, la millième histoire inédite depuis huit ans. Pour marquer l’événement, une histoire emblématique, mère de toutes les affaires sensibles de ce pays : l’affaire Dreyfus en deux épisodes.

L'affaire Dreyfus, maître-étalon de l’horreur judiciaire quand elle est complot. L’affaire Dreyfus, qui non seulement a bouleversé le pays mais redessiné le paysage politique français pour longtemps et même présidé à la création de l’Etat d’Israël. L’Affaire Dreyfus comme millième donc, mais en deux épisodes.

1889 : voilà un siècle que la France est entrée de force dans un nouveau monde, celui de la République, celui de la démocratie. La IIIème République célèbre en immenses pompes le centenaire de la Révolution et ce qu’elle appelle les “immortels principes de 1789” : la Liberté, l’Egalité et la Fraternité. Comme symbole de ce siècle de révolutions au pluriel - révolutions politiques, scientifiques, industrielles - on a construit à Paris une tour qu’on appelle “la tour de 300 mètres”. C’est la plus haute du monde, le triomphe de la République.

Publicité

Et pourtant, en cette fin de XIXème siècle, la République est fragile. Le régime a à peine vingt ans, il est né dans la défaite contre la Prusse et il bataille contre deux puissances qui lui résistent : l**’Eglise et l’armée.** Or, à l’ombre de la Tour Eiffel, à l’autre bout du Champ de Mars, il y a un bâtiment qui vient, lui, de l’époque des Rois : l’Ecole militaire.

Ce bâtiment, c’est l’antre de la France contre-révolutionnaire. Une France qui vit mal la laïcisation de l’école, des cimetières, le rétablissement du divorce… Une France qui ne comprend ni le socialisme, ni les grèves, ni les attentats anarchistes… Une France qui voit la population rurale et catholique remplacée par une autre, urbaine et libérale. Une France nationaliste pour qui la République est une dégénérescence.

En partenariat avec RetroNews.

Un récit documentaire de Romain Weber

Invité :

VIncent Duclert, professeur à l’EHESS, est l’auteur de L'Affaire Dreyfus (La Découverte, 4e éd. 2018) et de Alfred Dreyfus. L’honneur d’un patriote (Fayard-Pluriel, 2e éd., 2016). Il a publié avec Marie Neige Coche, Ecrire pour résister. Alfred et Lucie Dreyfus (Gallimard-Folio 2019). Enfin il est l'auteur dans la collection Tracts (n°32) chez Gallimard de : Premiers Combats. La démocratie républicaine et la haine des juifs.

Discographie :

Léonard COHEN : Who by fire (1974)

Thom YORKE : Suspirium (2018)

L'équipe

Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Production
Frédéric Milano
Réalisation
Rebecca Denantes
Collaboration
Romain Weber
Collaboration
Valentine Chédebois
Programmation musicale
Franck Cognard
Production déléguée