Les Black Panthers à Alger

Eldridge Cleaver donne une conférence de presse le 24 juillet 1969 lors du festival panafricain d'Alger.
Eldridge Cleaver donne une conférence de presse le 24 juillet 1969 lors du festival panafricain d'Alger. ©AFP - AFP
Eldridge Cleaver donne une conférence de presse le 24 juillet 1969 lors du festival panafricain d'Alger. ©AFP - AFP
Eldridge Cleaver donne une conférence de presse le 24 juillet 1969 lors du festival panafricain d'Alger. ©AFP - AFP
Publicité

Aujourd’hui dans Affaires sensibles, une rencontre : celle d’une ville, Alger, et d’un mouvement révolutionnaire américain, les Black Panthers.

Avec
  • Sylvain Pattieu Historien et écrivain, maître de conférences en histoire contemporaine à l’université Paris-8

A la fin des années 1960, Alger est la capitale mondiale de la lutte contre l**'impérialisme**. L’Algérie de Houari Boumediene, indépendante depuis 1962, accueille et soutient financièrement des mouvements de libération nationaux et des partis d’opposition comme le parti anti-apartheid de Nelson Mandela, que le FLN, au pouvoir en Algérie, forme aux techniques de guérillas.

Aux Etats-Unis, les militants afro-américains du Black Panthers Party, pourchassés par le FBI, doivent souvent choisir l’exil et Alger apparaît alors comme une destination de choix, d’autant que le gouvernement algérien leur déroule le tapis rouge. Mais l’entente ne durera qu’un temps. Après quelques années d’une amitié mouvementée, les Black Panthers sont invités à quitter le territoire en 1972.

Publicité

Retour sur un morceau d’histoire méconnu où se croisent des militants du monde entier, des pirates de l’air, des militaires du FLN, des consommateurs de LSD et Nina Simone.

Un récit documentaire de Jeanne Mayer et le témoignage de Melvin MacNair, pirate de l'air et Black Panthers

Invité :

Sylvain Pattieu, maître de conférences en histoire à l’université Paris-8, membre junior de l’Institut universitaire de France (IUF) et écrivain. Il a publié en 2022 aux éditions La Découverte : Panthères et Pirates. Des Afro-Américains entre lutte des classes et Black Power

Pour aller + loin :

Alger, capitale de la révolution. De Frantz Fanon aux Black Panthers, d'Elaine Mokhfeti, aux éditions de La Fabrique (2019)

Comme un goût de révolution, Autobiographie d'une Black Panther de Elaine Brown, Syllepse, 2022

Just Another Nigger : My Life in the Black Panther Party, de Field Marshal Don Cox (préf. Kimberly Cox-Marshall), Berkeley, Heyday Books, 2019

Discographie :

NINA SIMONE To be young, gifted & black (1969)

Gil SCOTT HERON The revolution will not be televised (1970)

LOUS AND THE YAKUZA Hiroshima (2022)

Programmation musicale

  • 15h21
    To be young, gifted & black
    To be young, gifted & black
    Nina Simone
    To be young, gifted & black

    Weldon Irvine

    Album Forever young, gifted & black (1969)
    Label RCA/LEGACY
  • 15h38
    The revolution will not be televised
    The revolution will not be televised
    GIL SCOTT-HERON
    The revolution will not be televised

    Album The revolution will not be televised (1989)
    Label RCA
  • 15h54
    Hiroshima
    Hiroshima
    LOUS AND THE YAKUZA
    Hiroshima

    Album Iota (2022)

L'équipe