: La Valette, Malte, 19 octobre 2017, sanctuaire temporaire pour la journaliste et blogueuse maltaise Daphne Caruana Galizia
: La Valette, Malte, 19 octobre 2017, sanctuaire temporaire pour la journaliste et blogueuse maltaise Daphne Caruana Galizia
: La Valette, Malte, 19 octobre 2017, sanctuaire temporaire pour la journaliste et blogueuse maltaise Daphne Caruana Galizia ©AFP - MATTHEW MIRABELLI
: La Valette, Malte, 19 octobre 2017, sanctuaire temporaire pour la journaliste et blogueuse maltaise Daphne Caruana Galizia ©AFP - MATTHEW MIRABELLI
: La Valette, Malte, 19 octobre 2017, sanctuaire temporaire pour la journaliste et blogueuse maltaise Daphne Caruana Galizia ©AFP - MATTHEW MIRABELLI
Publicité
Résumé

Aujourd’hui dans Affaires Sensibles, l’assassinat de Daphne Caruana Galizia, la journaliste qui en savait trop.

En savoir plus

Le 16 octobre 2017, la journaliste la plus célèbre de Malte, Daphne Caruana Galizia, est brûlée vive dans l’explosion de sa voiture piégée. Depuis des années, elle traquait la corruption sur son île, un fléau national, et n’hésitait pas à mettre en cause le gouvernement. Elle visait particulièrement le Premier ministre, Joseph Muscat. Arrivé au pouvoir en 2013, il a fait de Malte un eldorado fiscal, régulièrement accusé de dérive mafieuse. Daphne Caruana Galizia était de ceux-là, plus courageuse que toute autre. Quelques mois avant son assassinat, le magazine Politico la décrivait comme « un WikiLeaks à elle toute seule, en croisade contre le manque de transparence et la corruption à Malte ». Une croisade qui lui a coûté la vie.

Cet attentat, quasi inédit dans un pays de l’Union européenne, a profondément choqué en Europe et au-delà. À Malte, l’enquête – longue et rocambolesque – passionne les foules. Tous se posent les mêmes questions : qui a ordonné l’assassinat de Daphne ? Pourquoi voulait-on la faire taire ? Sur quelles enquêtes dérangeantes travaillait-elle ?

Publicité

Un récit documentaire de Margaux Opinel

Invité :

Jules Giraudat, journaliste d’investigation et réalisateur de documentaires. Il a coordonné le travail des 45 journalistes du « Projet Daphne » au sein du collectif Forbidden Stories ;  il a co-réalisé le documentaire « Daphne, celle qui en savait trop », produit par Premières Lignes Télévision et diffusé sur France 2.

La fondation Daphne Caruana Galizia créée par les fils de la journaliste assassinée

À lire aussi : Daphne Caruana Galizia, "l'enquête de trop"

Discographie :

Bernard LAVILLIERS Corruption (2021)

Catherine RINGER (+ Mauro GIOiA)  Parle plus bas (2008)

ROVER Burning flag (2021)

Références

Programmation musicale

  • 15h50
    Burning flag
    Burning flag
    TIMOTHEE REIGNER
    Burning flag

    Interprètes TIMOTHEE REIGNER, ROVER

    Album Eiskeller (2021)
    Label WAGRAM / CINQ 7

L'équipe

Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Production
Christophe Barreyre
Christophe Barreyre
Christophe Barreyre
Coordination
Flora Bernard
Réalisation
Rebecca Denantes
Collaboration
Valentine Chédebois
Programmation musicale
Margaux Opinel
Collaboration