Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant (D) et François Thierry enquêteur de l'OCRTIS, le 18 mars 2011 à Nanterre ©AFP - PIERRE VERDY
Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant (D) et François Thierry enquêteur de l'OCRTIS, le 18 mars 2011 à Nanterre ©AFP - PIERRE VERDY
Le ministre de l'Intérieur Claude Guéant (D) et François Thierry enquêteur de l'OCRTIS, le 18 mars 2011 à Nanterre ©AFP - PIERRE VERDY
Publicité
Résumé

Octobre 2015, le patron de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiant, François Thierry est soupçonné d’avoir laissé entrer en France plusieurs dizaines de tonnes de cannabis avec la complicité d'un des plus gros trafiquants européens, Sofiane Hambli, le baron du shit.

En savoir plus

Un président et un ministre qui posent devant des pains de cocaïne et des ballots de résine de cannabis fraîchement saisis dans les locaux de la Douane ou de la Police Judiciaire, ce genre d’images tourne en boucle depuis 2010. Avec cette campagne de com', les stups français et le gouvernement souhaitent montrer qu’ils ne laissent aucune chance aux trafiquants. Mais en octobre 2015, la réputation de l'Ocrtis, l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants s’écaille. Son patron, le grand flic François Thierry est soupçonné d’avoir laissé entrer dans l’Hexagone plusieurs dizaines de tonnes de cannabis avec la complicité d'un des plus gros trafiquants européens, recruté par ses soins, le baron du shit : Sofiane Hambli. Côté médias, l’accusation fait mal : pendant des années le plus gros importateur de cannabis en France aurait été l'État lui-même. C’est le début de l’affaire François Thierry/Sofiane Hambli. Avec ce scandale, c’est toute la stratégie des stups en France et ses méthodes parfois bien opaques qui sont remises en cause. 

Un récit documentaire de Constance Vilanova 

Publicité

Invité : 

Emmanuel Fansten, journaliste à Libération et auteur de Trafics d'Etat. Enquête sur les dérives de la lutte antidrogue (2021, Robert Laffont) qui a révélé l'ampleur du scandale. 

Discographie : 

  • MC SOLAAR _Gangster moderne (_1997)
  • THE VELVET UNDERGROUND I'm waiting for the man (1966)
  • John MELLENCAMP Wasted days
Références

L'équipe

Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Production
Christophe Barreyre
Christophe Barreyre
Christophe Barreyre
Production déléguée
Rebecca Denantes
Collaboration
Valentine Chédebois
Programmation musicale
Stéphane Cosme
Réalisation
Constance Vilanova
Collaboration