Vue aérienne du chantier de construction du barrage hydroélectrique de Belo Monte, le plus grand projet d'infrastructure du Brésil et l'un des plus grands du monde. ©Getty - In Pictures Ltd./Corbis
Vue aérienne du chantier de construction du barrage hydroélectrique de Belo Monte, le plus grand projet d'infrastructure du Brésil et l'un des plus grands du monde. ©Getty - In Pictures Ltd./Corbis
Vue aérienne du chantier de construction du barrage hydroélectrique de Belo Monte, le plus grand projet d'infrastructure du Brésil et l'un des plus grands du monde. ©Getty - In Pictures Ltd./Corbis
Publicité
Résumé

Aujourd'hui dans Affaires sensibles, la construction controversée d'un des plus grands barrages hydroélectriques du monde, au cœur de la forêt amazonienne : le barrage brésilien de Belo Monte. Invitée Martine Droulers Géographe, directrice de recherche au CNRS, responsable de l'équipe Brésil au CREDAL.

avec :

Martine Droulers (Géographe, Directrice de recherche émérite au CNRS / Centre de recherches et de documentation de l’Amérique latine (CREDAL) de Paris III).

En savoir plus

Au Brésil, 6e puissance de la planète, ce n'est pas le nucléaire qui fait débat, mais une énergie a priori bien plus propre : l'hydroélectricité. Dans ce gigantesque pays, 15 fois la France en superficie, la très grande majorité de l'énergie provient des fleuves et en particulier des cours d'eau qui traversent celle que l'on appelle « le poumon de la Terre », l'Amazonie. Parmi eux, le Xingu, qui a connu en 2019 l'inauguration du 3e plus grand barrage du monde : Belo Monte.

Un condensé des contradictions qui déchirent le Brésil aujourd'hui. D'un côté, un barrage monumental, perçu comme un symbole de la grandeur du pays, conçu pour répondre aux besoins énergétiques des quelques 200 millions de Brésiliens, et source d'emploi dans une région pauvre et isolée. De l'autre côté, la nécessité de protéger l'environnement, mais aussi des milliers d'Indiens dont les modes de vie dépendent de la forêt amazonienne et du fleuve Xingu, menacés par ce chantier titanesque.

Publicité

Progrès et traditions, développement économique et développement durable, croissance et protection de l'environnement: des logiques discordantes qui s'affrontent en Amazonie, et que nous allons explorer aujourd'hui.

Invitée Martine Droulers

Pour parler de la forêt amazonienne, et de la nécessité de la protéger, Martine Droulers géographe, directrice de recherche émérite au CNRS, et spécialiste du Brésil. En 2017, Elle a publié Le Brésil avec Céline Broggio, aux Presses Universitaires de France.

Ressources complémentaires :

Programmation musicale :

  • CHRISTINE AND THE QUEENS : Amazoniaque
  • Lucas SANTTANA : Ninguém solta a mao ninguém
  • Milton NASCIMENTO : Nozanina
Références

L'équipe

Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Production
Christophe Barreyre
Christophe Barreyre
Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle