15/06/2022, un policier britannique sur la plage de Dungeness, sur la côte sud-est de l'Angleterre, tandis que des migrants débarquent d'un bateau de sauvetage ©AFP - Ben Stensall
15/06/2022, un policier britannique sur la plage de Dungeness, sur la côte sud-est de l'Angleterre, tandis que des migrants débarquent d'un bateau de sauvetage ©AFP - Ben Stensall
15/06/2022, un policier britannique sur la plage de Dungeness, sur la côte sud-est de l'Angleterre, tandis que des migrants débarquent d'un bateau de sauvetage ©AFP - Ben Stensall
Publicité
Résumé

Sangatte, c’est le nom d’une ville balnéaire près de Calais. Mais depuis 1999, ce nom a échappé à la ville…

En savoir plus

Sangatte, c’est le nom d’une ville balnéaire près de Calais. Mais depuis 1999, ce nom a échappé à la ville… Désormais quand on entend le nom de Sangatte, on pense à ces réfugiés errant dans les rues et sur la côte de la Manche, rêvant d**’Angleterre**. Revenir sur leur histoire, c’est se plonger dans un refrain qui semble se répéter chaque année. En dix ans, le détroit du Pas de Calais est devenu l’une des scènes nationales de la lutte contre l’immigration clandestine, ou utilisé comme simple décor d’opération de communication dont les ministres hésitent ensuite à fouler les terres. Ces plages de la Manche sont aussi le reflet d’un échec de l’Europe qui a du mal à assumer son rôle de terre d’immigration… les derniers évènements tragiques dans la Méditerranée nous en rappellent les conséquences dramatiques.

Aujourd’hui, on oublie que seuls 3% d’habitants de la planète vivent dans un autre pays que le leur, quand au XIXe siècle le pourcentage s’élevait à 10%. La migration vers les pays riches, du Nord, ne représente qu’une proportion minoritaire des migrations globales. Et pourtant, on parle d’afflux, d’invasion, de digue qui lâche. Dans la ville de Sangatte et dans le Calaisis, se joue donc l’histoire de cette Europe et de cette France qui hésitent entre mesures humanitaires et sécuritaires, entre accueil et le rejet… Le traitement de ces migrants pris dans la nasse de nos contradictions.

Publicité

Un récit documentaire de Jean Bulot diffusé une première fois le 27 mai 2015

Nouvel invité :

Rony Brauman, ancien président de Médecins Sans Frontières. Il a publié en 2018 : Guerres humanitaires, mensonges ou intox ?  (Ed. Textuel) ; et La médecine humanitaire (Que Sais-Je, PUF)

Pour aller + loin :

Figures de l'autre. Perceptions du migrant en France : 1870-2022, de Catherine Wihtol de Wenden, chez CNRS Editions, 2022

Discographie :

BUMCELLO Beautiful you (2002)

THE CHEMICAL BROTHERS Asleep from a day (1999)

DOMINIQUE A Nouvelles du monde lointain (2022)

Références

L'équipe

Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Production
Hélène Bizieau
Réalisation
Rebecca Denantes
Collaboration
Jean Bulot
Collaboration
Valentine Chédebois
Programmation musicale
Franck Cognard
Production déléguée