Frédéric Bourdin, 31 ans, un usurpateur multirécidiviste d'identités, répond aux questions des journalistes au palais de justice de Pau, le 15 septembre 2005.
Frédéric Bourdin, 31 ans, un usurpateur multirécidiviste d'identités, répond aux questions des journalistes au palais de justice de Pau, le 15 septembre 2005.
Frédéric Bourdin, 31 ans, un usurpateur multirécidiviste d'identités, répond aux questions des journalistes au palais de justice de Pau, le 15 septembre 2005. ©AFP - Jean-Louis Duzert
Frédéric Bourdin, 31 ans, un usurpateur multirécidiviste d'identités, répond aux questions des journalistes au palais de justice de Pau, le 15 septembre 2005. ©AFP - Jean-Louis Duzert
Frédéric Bourdin, 31 ans, un usurpateur multirécidiviste d'identités, répond aux questions des journalistes au palais de justice de Pau, le 15 septembre 2005. ©AFP - Jean-Louis Duzert
Publicité
Résumé

C’est une histoire que l’on commencerait volontiers comme un conte, aux allures de Peter Pan : « Il était une fois un petit garçon qui ne voulait pas grandir et qui ne désirait qu’une seule chose : être aimé ». Invitée la psychanalyste Kathleen Kelley-Lainé

avec :

Kathleen Kelley-Lainé (psychanalyste).

En savoir plus

Oui être aimé. Mais malheureusement, le garçon ne sait pas voler, Wendy n’existe pas et Neverland ressemble plutôt à un champ de mine. L’histoire de Frédéric Bourdin est en réalité une tragédie. 

Durant quinze ans, de 1990 à 2005, ce jeune homme va sillonner la France et l’Europe en se faisant passer pour un adolescent sans famille. Une vie à s’inventer des identités, à en voler d’autres, à voyager aux quatre coins du monde de foyer pour mineur en famille d’accueil pour finir à la case prison. 

Publicité

Cette étrange odyssée personnelle inspirera quantité de livres, de films, de documentaires. Tous s’achèvent sur cette béance : mais qui est réellement Frédéric Bourdin ? 

Invitée Kathleen Kelley-Lainé

La psychanalyste Kathleen Kelley-Lainé et auteure d’un ouvrage intitulé « Peter-Pan ou l’enfant triste », réédité aux Editions Calmann Lévy en 2005.

Ressources 

Programmation mussicale

  • TIM DUP : Paradoxe
  • Jérôme MINIERE : La lecture du visage
  • Michael JACKSON : They don't care about us
Références

L'équipe

Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Production
Christophe Barreyre
Christophe Barreyre
Valérie Priolet
Collaboration