Les juges d'instruction Eva Joly et Laurence Vichnievsky quittent le domicile girondin du président du Conseil constitutionnel, Roland Dumas, après l'avoir mis en examen pour "recels et complicité d'abus de biens sociaux" en marge de l'affaire Elf
Les juges d'instruction Eva Joly et Laurence Vichnievsky quittent le domicile girondin du président du Conseil constitutionnel, Roland Dumas, après l'avoir mis en examen pour "recels et complicité d'abus de biens sociaux" en marge de l'affaire Elf
Les juges d'instruction Eva Joly et Laurence Vichnievsky quittent le domicile girondin du président du Conseil constitutionnel, Roland Dumas, après l'avoir mis en examen pour "recels et complicité d'abus de biens sociaux" en marge de l'affaire Elf ©AFP - PATRICK BERNARD
Les juges d'instruction Eva Joly et Laurence Vichnievsky quittent le domicile girondin du président du Conseil constitutionnel, Roland Dumas, après l'avoir mis en examen pour "recels et complicité d'abus de biens sociaux" en marge de l'affaire Elf ©AFP - PATRICK BERNARD
Les juges d'instruction Eva Joly et Laurence Vichnievsky quittent le domicile girondin du président du Conseil constitutionnel, Roland Dumas, après l'avoir mis en examen pour "recels et complicité d'abus de biens sociaux" en marge de l'affaire Elf ©AFP - PATRICK BERNARD
Publicité
Résumé

"Ils ont fait sauter la banque et maintenant, pour eux, direction la prison". Un titre parmi d’autres, de la presse française, à l’issue du procès de l’affaire Elf en 2003. Un titre qui illustre cette histoire rocambolesque du plus grand détournement de fonds de l’après-guerre en France.

avec :

Eva Joly (Avocate, porte-parole de l'Icrict (Commission indépendante pour une réforme de la taxation des entreprises multinationales), ancienne eurodéputée EELV et juge d'instruction spécialisée dans la lutte contre la corruption).

En savoir plus

Nous vous en avons raconté le premier volet précédemment dans Affaires sensibles.

De 1989 jusqu’à 1993, ce sont plus de 300 millions d’euros qui se sont évaporés des caisses de ce qui était alors la première entreprise de France. Entreprise publique donc argent public.

Publicité

Ce sont des centaines et des centaines de valises remplies de billets qui ont suivi le même chemin pendant quatre ans, comme un rituel, pour s’en aller presque tranquillement se cacher sur des comptes en Suisse dont les titulaires n’étaient autres que les principaux dirigeants du groupe Elf.

Mais dans cet océan de pétrole, de prévarication, de détournement d’argent public et de France-Afrique, l’instruction de l’affaire Elf, menée sous les pressions et les menaces, par la juge Eva Joly, secondée par la juge Laurence Vichnievsky, a aussi révélé la partie cachée de l’iceberg, le financement des partis politiques. 

L

'invitée

C’est ce volet que nous allons vous raconter au cours de cette émission, avec pour invitée, le personnage central de l’instruction, la juge Eva Joly, devenue ensuite, députée européenne Europe Ecologie-les Verts.

Cette émission est une rediffusion d'Affaires Sensibles du lundi 22 septembre 2014. 

Retrouvez toutes les infos et ressources en cliquant ici.

Programmation musicale

  • R.Wan : Politique et manigances
  • Bernard Lavilliers : Troisièmes couteaux
  • Propellerheads/Shirley Bassey : History repeating
Références

L'équipe

Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle
Production
Christophe Barreyre
Christophe Barreyre
Fabrice Drouelle
Fabrice Drouelle