20 avril 1995, les deux candidats à l'élection présidentielle, Edouard Balladur et Jacques Chirac, durant la cérémonie du transfert des cendres de Marie et Pierre Curie au Panthéon
20 avril 1995, les deux candidats à l'élection présidentielle, Edouard Balladur et Jacques Chirac, durant la cérémonie du transfert des cendres de Marie et Pierre Curie au Panthéon
20 avril 1995, les deux candidats à l'élection présidentielle, Edouard Balladur et Jacques Chirac, durant la cérémonie du transfert des cendres de Marie et Pierre Curie au Panthéon ©AFP - Pierre Verdy
20 avril 1995, les deux candidats à l'élection présidentielle, Edouard Balladur et Jacques Chirac, durant la cérémonie du transfert des cendres de Marie et Pierre Curie au Panthéon ©AFP - Pierre Verdy
20 avril 1995, les deux candidats à l'élection présidentielle, Edouard Balladur et Jacques Chirac, durant la cérémonie du transfert des cendres de Marie et Pierre Curie au Panthéon ©AFP - Pierre Verdy
Publicité
Résumé

Aujourd’hui dans Affaires Sensibles : le maquillage des comptes de la campagne présidentielle de 1995 par le Conseil constitutionnel.

En savoir plus

20 octobre 2020. Les journalistes Elodie Gueguen et Sylvain Tronchet de la Cellule investigation de Radio France révèlent qu’en 1995, le Conseil constitutionnel a validé les comptes de campagne des deux candidats du RPR Jacques Chirac et Edouard Balladur malgré de graves dépassements.

Si des rumeurs à ce sujet avaient fuité dans la presse bien avant 2020, les deux enquêteurs ont eu accès aux délibérations et aux débats du Conseil grâce à l’ouverture des archives 25 ans après les faits. Et la réalité dépasse les bruits de couloir. Le candidat Edouard Balladur a crevé le plafond de campagne de 6 millions de francs contre 5 millions pour Jacques Chirac. Cette affaire, c’est celle de jeunes rapporteurs scrupuleux qui en découvrant l’ampleur des dysfonctionnements sur les comptes de campagne ont été bâillonnés par les sages du conseil qui expliquaient vouloir sauver la République. Mais cette affaire c’est surtout celle d’un corps législatif de façade censé veiller à la moralisation de la vie politique….

Publicité

Un récit documentaire de Constance Vilanova 

Invités(es) : 

Elodie Guéguen et Sylvain Tronchet de la cellule investigation de Radio France. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Programmation musicale : 

  • Bernard Lavilliers : Troisièmes couteaux (1994)
  • Les Parisiennes : L'argent ne fait pas le bonheur (1966)
  • Hervé : Monde meilleur (2021)

On en a parlé : 

L'argent, le sang et la démocratie. A propos de l'affaire Karachi, un documentaire de Jean-Christophe Klozt et Fabrice Arfi (2013)