Thomas Pesquet dans l'ISS où son corps est soumis à rude épreuve. - https://www.flickr.com/photos/thom_astro/
Thomas Pesquet dans l'ISS où son corps est soumis à rude épreuve. - https://www.flickr.com/photos/thom_astro/
Thomas Pesquet dans l'ISS où son corps est soumis à rude épreuve. - https://www.flickr.com/photos/thom_astro/
Publicité
Résumé

Jusqu'à la fin de sa mission, Thomas Pesquet racontera chaque semaine à Olma la vie à bord de l'ISS. Sophie Becherel spécialiste scientifique à France Inter, nous aidera à mieux comprendre cette aventure. Aujourd'hui il est question de santé des petits bobos aux grands tracas et aux blessures, petit cours de physiologie à destinations des plus jeunes.

En savoir plus

Thomas Pesquet : "Concernant le mal de l'espace, il n'y a pas de règle. Certains sont malades dès l'étape de la "centrifugeuse". D'autres, comme moi, ont la chance de plutôt bien supporter. Idem pour le retour sur Terre, les organismes ne se réadaptent pas tous de la même façon. Et prennent des traitements, comme ceux du mal des transports. Cela se manifeste par des maux de tête, des vertiges, des nausées, de la fatigue... 

Mais ce sont des petits bobos de la vie quotidienne des astronautes qui se règlent très bien.

Publicité

Rien de grave, d'autant que des médecins nous suivent et que nous avons à bord une bonne pharmacie.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Des techniques pour lutter contre le mal de dos

Thomas Pesquet : "Certains astronautes souffrent du mal de dos. Mais à bord, on fait des étirements, on nous donne des exercices pratiques".

"Le sport est même obligatoire !", explique Sophie Becherel : "Les maux de dos apparaissent parce que faute de se tenir debout, la colonne vertébrale, n'est plus aussi rigide. Les disques intervertébraux se dilatent, comme des petits coussins qui reprendraient du gonflant quand on n'est plus assis dessus. Ce qui explique que les astronautes prennent quelques centimètres dans l'espace, qu'ils perdent rapidement après leur retour"

La suite est à écouter...

L'équipe

  • Ecriture, préparation : Sophie Bécherel 
  • Réalisation : Thomas Dutter 
  • Musique : Arno Alyvan 
  • Sound-design : Hervé Bouley 
  • Voix Olma : Emilie Blon-Metzinger
  • Graphisme : Julien Mougnon

Pour écouter tous les épisodes de cette série, mettez ce podcast en favori sur l’application Radio France, disponible sur iOS et Android, ou via le fil RSS et Apple Podcast.