La théorie de l’immunité naturelle et les dangers du discours eugéniste

La théorie de l’immunité naturelle et les dangers du discours eugéniste
La théorie de l’immunité naturelle et les dangers du discours eugéniste ©Getty - Klaus Vedfelt
La théorie de l’immunité naturelle et les dangers du discours eugéniste ©Getty - Klaus Vedfelt
La théorie de l’immunité naturelle et les dangers du discours eugéniste ©Getty - Klaus Vedfelt
Publicité

On devrait dire "les systèmes immunitaires" car il y en a autant que d’individus. Nous n’avons pas tous le même système immunitaire et l'idée qu’il peut se réparer tout seul, à condition de rompre avec notre mode de vie actuel, est une idée essentialisante et dangereuse…

Nous n’avons pas tous le même système immunitaire

Le deuxième problème de cette théorie de l’immunité naturelle, c’est qu’elle accorde aux organes immunitaires des capacités qu’on va dénier, à juste titre, à d’autres organes. Je m’explique :

Personne ne va dire à un myope : tu n’as pas besoin de lunettes, t’as déjà des yeux !

Publicité

Eh bien, de la même manière que nous n’avons pas tous les mêmes yeux, nous n’avons pas tous le même système immunitaire. Par ailleurs, on devrait dire "les systèmes immunitaires" car il y en a autant que d’individus.

L’idée que le corps est parfait, qu’il sait ce qui est bon pour lui et qu’il peut se réparer tout seul à condition de rompre avec notre mode de vie actuel est une idée essentialisante, mais aussi réactionnaire et dangereuse. Car enfin, qui va déterminer ce qui est un "bon mode de vie ?". Vous ? Moi ? Le professeur Raoult ? Un référendum d’initiative citoyenne ?

Le risque de responsabiliser le malade et sa mauvaise hygiène de vie

Partant de là, les personnes dont le corps n’est pas parfait ou dysfonctionnel, eh bien il leur appartient de changer pour aller mieux. On responsabilise le malade et la maladie devient une punition dont il n’appartient qu’au malade de se libérer.

Ce faisant, on oublie toutes les fois où ce système immunitaire fonctionne trop peu (ce qui donne des maladies opportunistes) ou toutes les fois où ce système immunitaire fonctionne trop tout court (ce qui donne les maladies auto-immunes).

Mais je suis sûr qu’on trouverait des gens pour nous expliquer que ces pathologies en défaut ou en excès sont les résultats d’une mauvaise hygiène de vie.

L’équivalent, c’est dire à un patient couvert d’eczéma : "eh bien c’est ta faute aussi, tu n’avais qu’à pas avoir de la peau !"

Alors oui, évidemment, il vaut mieux manger cinq fruits légumes par jour, faire des bains de mer, et pratiquer une activité physique régulière plutôt que fumer des cigares, manger des frites trempées dans du fromage à raclette, et sniffer de la colle pour les timbres.

Et oui, encore, l’immunité naturelle est un système physiologique passionnant, magnifique, d’une précision incroyable, mais ce n’est pas un système parfait. Il ne protège pas contre tous les virus

L'immunité naturelle n'a jamais été le remède ultime

Vous imaginez dire à votre chirurgien : "non mais c’est bon, pas la peine de mettre des gants ou de vous laver les mains, j’ai un bon système immunitaire".

L’hygiène, c’est justement l’aveu que, oui, l’immunité naturelle n’est pas parfaite et qu’il vaut mieux parfois compter sur de solides remparts plutôt que sur les petits soldats derrière, aussi nombreux soient-ils

La croyance selon laquelle le corps peut se réparer tout seul si on le veut assez fort et si on a la volonté ; cette croyance-là sert de marche pied à tous les charlatans du web ou de la vraie vie, des charlatans qui ont quelque chose à vous vendre, et qui savent que le désespoir dans lequel nous jette une pandémie peut nous amener à adhérer facilement au premier sauveur venu, à la première promesse de guérison venue.

Ne laissons pas les gens qui nous parlent à travers les écrans faire caca dans nos têtes.

L'équipe