Les pannes surviennent de temps en temps, et c'est normal ©Getty - PIXOLOGICSTUDIO/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Les pannes surviennent de temps en temps, et c'est normal ©Getty - PIXOLOGICSTUDIO/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Les pannes surviennent de temps en temps, et c'est normal ©Getty - PIXOLOGICSTUDIO/SCIENCE PHOTO LIBRARY
Publicité
Résumé

En médecine on écoute, on s’adapte au patient, à sa situation, à ce qu’il accepte de nous livrer de son intimité. Il faut oser parler de ces problèmes à son médecin. Baptiste Beaulieu a reçu un patient qui rencontrait un problème d'érection. Il l'a orienté vers un(e) spécialiste...

En savoir plus

On parle d’un sujet concret, j’ai donc voulu vous donner un exemple concret des cas cliniques qui se présentent à la consultation.

L’autre jour un patient s’invite au dernier moment en salle d’attente. Fébrile, il ne tient pas en place, et quand je le fais entrer, il vide son sac :

Publicité

Docteur, voilà j’ai un problème. J’ai fait l’amour avec ma femme, et au milieu de l’acte, d’un seul coup. BIM ! plus aucune érection. Rien.

Je lui demande quand est-ce que c’était, et il me répond :

Il y a une demi-heure. Je suis venu au cabinet immédiatement !

J’ai pris la mesure du problème. L’affaire était urgente. Et récente.

Tout d'abord, reconnaissons que nous avons affaire à une perle rare : il est venu de lui-même, et il n’a pas envoyé sa femme en expliquant que c’était elle qui avait un problème. Ne riez pas, c’est souvent comme ça que ça se passe.

Il faut, ensuite, faire le tri entre ce qui relèverait d’un problème organique et ce qui relèverait d’un problème psychogène.

En gros est-ce que le problème d’en bas ne viendrait pas d’en haut ?

Pour ça, on s’intéresse avec monsieur à d’éventuels problèmes cardiaques.

Rien en vue

Alors on se penche sur son activité solitaire

Souffre-t-il de dysfonctionnement érectile lorsqu’il est seul à se donner du plaisir ?

Il me dit que non.

A-t-il régulièrement des érections nocturnes ou au réveil ?

Il me dit que oui.

A priori, le problème d’en bas ne vient pas d’en bas.

Je le fais parler, je l’écoute beaucoup.

Il est persuadé que son mariage est en danger s’il n’arrive pas à maintenir une érection. Sa femme lui met la pression.

Du coup, plus il craint de décevoir sa femme, plus les troubles augmentent.

On fait quoi ? L’amputation du membre incriminé ? Que nenni !

Rappelons, à toute fin utile, qu’il n’y a pas que la pénétration pour donner du plaisir à sa partenaire.

Ensuite, j’ai essayé de sonder exactement ce qu’il entendait par « ma femme me met la pression ». Qu’est-ce qui relève de la charge émotionnelle ? Qu’est-ce qui relève des fausses croyances quant aux attentes de son épouse ? Comment se passe la discussion au sein du couple ?

Je l’ai ensuite orienté, lui et sa femme, vers un sexologue

La consultation est en partie prise en charge par la Sécurité Sociale (remboursement de 70 % du tarif de convention) à condition que le sexologue soit un médecin conventionné.

Je ne dis pas que ma façon de faire est la bonne. On ne sait jamais en médecine. En médecine on écoute, on s’adapte au patient, à sa situation, à ce qu’il accepte de nous livrer de son intimité.

Ce sujet, comme tous ceux qui ont trait aux parties intimes, génère souvent une gêne chez les patientes, et les patients.

N’oubliez jamais que votre médecin a, lui ou elle aussi, un anus et un vagin, ou un anus et un pénis, et qu’il s’en sert probablement, dans sa vie personnelle, régulièrement.

51 min

Bref, nous ne sommes pas des robots, et rien de ce qui est humain ne saurait (ou ne devrait) nous être étranger.

Références

L'équipe