Didier Raoult et l'astrologie
Didier Raoult et l'astrologie
vidéo
Didier Raoult et l'astrologie ©Getty - Aurelien Meunier
Publicité
Résumé

Le directeur de l’IHU de Marseille nous a gratifiés d’une sortie de route assez spectaculaire mardi dernier, dans son dernier bulletin scientifique publié sur la chaine Youtube officielle de l’institut.

En savoir plus

Dans cette séquence, il décide de se lancer dans une charge assez improbable contre les modèles mathématiques utilisés pour prédire l’évolution des épidémies.

Je ne suis pas d'accord et je veux faire mes excuses quand je me trompe. Quand je dis que les modèles prédictifs sont de mêmes natures que les astrologues : les astrologues sont supérieurs.

Publicité

Donc pour le professeur Raoult, les prédictions astrologiques sont supérieures aux prédictions basées sur la modélisation mathématique des épidémies.

Alors c’est peut-être du second degré, mais le problème c’est qu’il poursuit son laïus pendant de longues minutes en expliquant que l’astrologie, contrairement aux modèles mathématiques qu’il dénonce, s’appuie sur des observations millénaires liées aux dates de naissance or, dit-il, il y a des études scientifiques qui montrent qu’il y aurait corrélation entre durée de vie et mois de naissance.

En quoi cette séquence pose-t-elle problème ?

À plusieurs titres. D’abord ça dénigre de fait, tout un pan de recherche scientifique basée sur la modélisation des prédictions épidémiques. Ensuite, son propos sur l’astrologie, quoi qu’on en pense, revient à lui donner du crédit, alors que rien aujourd’hui ne valide sur le plan scientifique les croyances ou les pratiques liées à l’astrologie. Ensuite ça n’est pas n’importe qui qui parle, on a une personnalité de premier plan, un directeur d’un institut universitaire renommé, qui a une véritable popularité, avec des fans qui boivent littéralement ses paroles.

Enfin les croyances ésotériques, notamment l’astrologie, sont devenues un véritable phénomène qui augmente depuis 20 ans.

Y a-t-il des estimations ?

Oui un sondage de novembre 2020 effectué par l’IFOP révélait que 41% des Français étaient perméables à l’astrologie. Un phénomène qui touche particulièrement les jeunes de 18 à 24 ans qui sont plus de 70% à croire aux parasciences. Et c’est d’autant plus alarmant que le premier motif de consultation de pseudo experts en sciences occultes, c’est la santé.

C’est aussi un véritable business, où les consultations sont facturées parfois plusieurs centaines d’euros

Et tout cet écosystème se nourrit essentiellement de l’insécurité sociale, du malêtre ou de la crédulité de personnes parfois fragiles. Et on peut donc trouver navrant qu’en 2022, des scientifiques comme Raoult, sans oublier les grands médias avec leurs horoscopes, donnent encore du crédit à ce type de croyance. Parce que banaliser la pensée magique, ça n’est jamais anodin.

Références

L'équipe

Tristan Mendès-France
Tristan Mendès-France
Tristan Mendès-France
Tristan Mendès-France