Des plateformes mettent en avant, de façon artificielle, des ouvrages qui sont particulièrement toxiques
vidéo
Des plateformes mettent en avant, de façon artificielle, des ouvrages qui sont particulièrement toxiques ©Getty - Jeffrey Greenberg/Universal Images Group
Des plateformes mettent en avant, de façon artificielle, des ouvrages qui sont particulièrement toxiques ©Getty - Jeffrey Greenberg/Universal Images Group
Des plateformes mettent en avant, de façon artificielle, des ouvrages qui sont particulièrement toxiques ©Getty - Jeffrey Greenberg/Universal Images Group
Publicité

Aujourd’hui, retour sur la mise en avant de contenus problématiques par les grandes librairies en ligne.

J’en avais parlé lors de ma première chronique ici l’an dernier. En épinglant la FNAC, qui n’a pas vraiment bougé depuis, et sur laquelle je vais revenir. Mais ce que je vais dire aujourd’hui, concerne une grande partie des entreprises qui vendent des bouquins en ligne, d’Amazon, à Cultura en passant par Rakuten. 

Alors le problème est assez simple : ces plateformes mettent en avant, de façon artificielle, des ouvrages qui sont particulièrement toxiques

Qu'il s'agisse soit sur leur site via les suggestions lorsqu’on recherche un contenu, ou avec des coups de Coeur en ligne, ou encore avec la mise en avant, en tête de gondole dans leurs magasins pour celles qui en ont.

Publicité