Joe Biden, ici le 16 mars 2021
Joe Biden, ici le 16 mars 2021
vidéo
Joe Biden, ici le 16 mars 2021 ©Getty - Kent Nishimura
Publicité
Résumé

Lundi dernier, le président américain Biden a évoqué ce concept de "nouvel ordre mondial". Ce qui pourrait être une expression assez banale, a eu un écho spectaculaire dans la complosphère mondiale.

En savoir plus

C'était lors d’une intervention devant un parterre d’entrepreneurs aux États-Unis, avec l’idée que l’état du monde tel qu’on le connait, va être bouleversé par la guerre en Ukraine et qu’il faut s’impliquer dans ce remodelage du monde, qui va en être la conséquence.

Et ce qui pourrait être une expression, somme toute assez banale, a eu un écho absolument spectaculaire dans la complosphère mondiale.

Publicité

Et pourquoi cette effervescence complotiste autour de cette formule ?

Parce que cette expression a été pendant des décennies une machine à fantasme dans l’imaginaire des complotistes, et qu’elle est devenue pour eux un concept valise qui leur a permis d’y projeter toutes leurs obsessions.

Et ça remonte à loin. On peut retracer son origine aux années 1950 aux États-Unis quand l’extrêmement droite anticommuniste utilisait cette expression pour décrire un complot international visant à instaurer une tyrannie socialiste sur la planète.

2 min

Et après l’effondrement du bloc soviétique, le complot du "nouvel ordre mondial", se popularise à l’international et repose alors sur l’idée d’une dictature oligarchique mondiale, avec de nombreux variants : certains y verront la main des Illuminati, des franc-maçons, des Juifs, d’autres y verront Soros, Bill Gates, ou Rothschild. Reste une idée centrale : toutes les grandes crises planétaires trouvent leurs origines dans ce complot du "nouvel ordre mondial", de la crise financière de 2007 à la guerre en Ukraine aujourd’hui, en passant par la pandémie de covid.

Et c’est tout cet imaginaire que Biden a réactivé, bien malgré lui, lundi dernier, lorsqu’il a utilisé l’expression "nouvel ordre mondial".

Peut-on mesurer l’impact de cette mention par le président américain dans la complosphère internationale ?

Oui, depuis l’intervention de Biden, j’ai pu constater sur les réseaux sociaux une véritable explosion des mentions de l’expression "nouvel ordre mondial" : avec par exemple près de 450.000 interactions sur Facebook et près d’un 1,3 million d’engagements sur Twitter.

Et cette viralité a été évidemment accentuée par de nombreux influenceurs complotistes, je pense, et sans surprise, au pape du complotisme américain Alex Jones ou aux médias de propagande russe comme RT qui n’ont pas manqué de faire le buzz sur l’intervention de Biden.

Mais on a aussi plus proche de nous, des responsables politiques comme le président de l’UPR, François Asselineau, ou Florian Philippot (qui vient de rejoindre le candidat à la présidentielle Dupont-Aignan) et qui tous deux ont repris la citation de Biden en essayant de capitaliser sur cette effervescence complotiste autour du "nouvel ordre mondial".

Références

L'équipe

Tristan Mendès-France
Tristan Mendès-France
Tristan Mendès-France
Tristan Mendès-France