L'avocate Gisèle Halimi en 1974. ©AFP - Roger Picard / Ina
L'avocate Gisèle Halimi en 1974. ©AFP - Roger Picard / Ina
L'avocate Gisèle Halimi en 1974. ©AFP - Roger Picard / Ina
Publicité
Résumé

Parce qu’elle voulait ni plus ni moins changer le monde, Gisèle Halimi, toute sa vie a lutté contre l’injustice.

En savoir plus

Gisèle Halimi, l’avocate qui pendant la guerre d’Algérie se bat contre la torture. Dans les années 70 c’est elle qui mène le rude combat des femmes pour le droit à l’avortement. À Bobigny en 1972 quand Marie-Claire Chevalier, une jeune fille victime de viol, est accusée d’avoir pratiqué un avortement, l’avocate fait le choix risqué d’attaquer la loi elle-même.

Un choix qui se révèle payant puisque Marie-Claire est relaxée, et surtout parce que deux ans plus tard, l’avocate passant le relais à la ministre, Simone Veil fait voter la loi autorisant enfin l’IVG. C’est Gisèle Halimi encore qui osera lancer le débat sur un autre sujet ô combien tabou, le viol qui, grâce à elle, n’est plus aujourd’hui un délit mineur mais bien un crime.

Publicité

Mais comment Gisèle Halimi est-elle devenue une rebelle ? Qu’est-ce qui fait qu’un enfant, et singulièrement une petite fille, se mette à dire non, à se révolter contre l’injustice et un jour, à vouloir se battre pour les autres ?

Rien n’était pourtant écrit d’avance pour la petite Gisèle née juive, colonisée, pauvre et femme. Avec un père qui ne voulait pas d’une fille et une mère qui ne voyait d’autre avenir pour elle que le mariage, la maternité et la soumission.

Pour plagier ce que Elizabeth Badinter disait de Simone de Beauvoir, "Femmes vous lui devez tant".

Notre invité est Jean-Yves Le Naour, historien. Auteur du documentaire " Gisèle Halimi, la cause des femmes", réalisé par Cédric Condon, diffusé  sur France 5 (la case du siècle). Et avec Catherine Valenti Halimi "A la plage". La femme engagée dans un transat, qui paraîtra le 25 mai prochain aux éditions Dunod.

À LIRE AUSSI : le livre d'entretien de Gisèle Halimi avec Annick Cojean "Une farouche liberté" (livre de poche)

Fiction : "Gisèle Halimi, la jeune fille insoumise" de Jean-Yves Le Naour

Avec :

Gisèle Halimi âgée : Christine Gagnieux

Gisèle Halimi enfant : Camille Claris

le père : Bruno Abraham Kremer

la mère : Norah Krief

Marcel : Jérémy Lewin

la maîtresse : Léa Boublil

Bruitage: Bertrand Amiel

Prise de son, montage et mixage : Pierre Henry et Dhofar Guérid

Assistante à la réalisation : Sophie Pierre

Réalisation : Cédric Aussir

Laura Cahen "La fièvre noire"

Références

L'équipe

Stéphanie Duncan
Stéphanie Duncan
Anne Weinfeld
Réalisation
Emmanuelle Fournier
Coordination