Jean-Eugène Robert-Houdin; magicien, photographié en 1855.
Jean-Eugène Robert-Houdin; magicien, photographié en 1855. ©AFP - Fondation Napoléon / Photo12
Jean-Eugène Robert-Houdin; magicien, photographié en 1855. ©AFP - Fondation Napoléon / Photo12
Jean-Eugène Robert-Houdin; magicien, photographié en 1855. ©AFP - Fondation Napoléon / Photo12
Publicité

De son vrai nom, il s’appelait Jean-Eugène Robert, mais pour la scène et pour l’éternité il est Robert-Houdin, le plus grand illusionniste français, considéré encore aujourd’hui comme « le père de la magie moderne ».

D’abord horloger comme son père, il se passionne pour les inventions et les créations d’automates. Mais en 1844, Robert-Houdin se lance dans ce qu’il considère comme sa vraie vocation : la magie. Un pari risqué mais qui se révèle payant. 

Dès 1845, dans le petit théâtre qu’il ouvre rue de Valois, à côté du Palais-Royal à Paris, la foule se presse aux Soirées fantastiques de Robert-Houdin. Comment ne pas être fasciné par les automates magiques et les tours qu’il invente, aux noms évocateurs : l’Oranger merveilleux, la bouteille inépuisable, le coffre transparent ou le Voltigeur au trapèze . Même le roi Louis-Philippe et, à Londres, la reine Victoria succombent à la magie de Robert-Houdin.

Publicité
Robert-Houdin Inauguraton de son théâtre en 1845
Robert-Houdin Inauguraton de son théâtre en 1845
- Collection François Bost

Mais en 1856, alors que célèbre et richissime, il a pris sa retraite, Robert-Houdin va vivre une nouvelle aventure pour le moins insolite : le gouvernement français le missionne pour une tournée en Algérie dans le but de pacifier les derniers rebelles à la colonisation. Quand la magie sert à faire la guerre !

Baie d'Alger en 1856
Baie d'Alger en 1856
- Collection François Bost

L'invité

François Bost, professeur à l'Université de Reims Champagne-Ardenne, spécialiste de géographie économique et de géopolitique, et spécialiste de l'histoire de la magie.

La fiction

« Robert Houdin, un sorcier blanc en Algérie » de Marjorie Philibert

Avec les voix de : 

  • Jean-Eugène Robert-Houdin : Bruno Paviot
  • Olympe Braconnier : Caroline Arrouas
  • Jean, le jardinier : David Mandineau
  • Colonel Neveu : Christophe Vandevelde
  • Boualem : Kamel Abdelli
  • Un marabout : Hocine Ben
  • Le spectateur arabe : Sélim Zahrani

Équipe de réalisation :

signature de Robert-Houdin
signature de Robert-Houdin
- Collection François Bost
  • Bruitage : Bertrand Amiel
  • Prise de son, montage et mixage: Antoine Viossat, Titouan Oeix
  • Assistante à la réalisation: Sophie Pierre
  • Réalisation : Cédric Aussir

Les livres

  • "Autour de Robert-Houdin" un recueil d'article sur ce magicien, sous la direction de Jean-Luc Muller aux éditions Proust avec notamment un article de François Bost
  • "Robert- Houdin - Les confidences d'un prestidigitateur" édité chez Omnibus.

Programmation musicale 

  • "Désarmée" de Laura Cahen

L'équipe

Stéphanie Duncan
Stéphanie Duncan
Stéphanie Duncan
Production
Anne Weinfeld
Réalisation
Emmanuelle Fournier
Coordination
Anna Massardier
Coordination