La plateforme "Autisme Info Service" vient en aide aux parents démunis.
La plateforme "Autisme Info Service" vient en aide aux parents démunis.
La plateforme "Autisme Info Service" vient en aide aux parents démunis. ©Getty
La plateforme "Autisme Info Service" vient en aide aux parents démunis. ©Getty
La plateforme "Autisme Info Service" vient en aide aux parents démunis. ©Getty
Publicité
Résumé

Le confinement peut être particulièrement dur à vivre pour les enfants atteints d'autisme. Les repères qui rythment leur journée sont bouleversés, comme ceux de leurs parents. Et beaucoup peuvent se sentir démunis. Le personnel médical ainsi qu'un formidable podcast proposent un soutien en cette période troublée.

En savoir plus

Le confinement est difficile pour tout le monde, mais encore plus pour les enfants qui souffrent d'autisme. Parce qu'ils sont souvent très attachés à la routine, les habitudes les rassurent. Or depuis trois semaines, tout est chamboulé. J'ai contacté la pédopsychiatre Valérie Vantalon, spécialiste de l'autisme. Et le premier conseil qu'elle donne aux parents concernés, c'est : "prenez soin aussi de vous". Peut-être que votre enfant dormira moins bien, que ses comportements répétitifs vont s'accentuer. Peut-être qu'il ou elle sera moins stimulé(e) pendant ce confinement, c'est comme ça. La période est exceptionnelle. Essayez de ne pas culpabiliser!

Des conseils du personnel de santé

Maintenant, pour des conseils plus précis, l'hôpital parisien Robert Debré a mis en ligne des fiches pratiques très complètes : pour affronter les difficultés au sein des fratries, par exemple, ou les problèmes d’alimentation. Pensez aussi à contacter la plateforme Autisme Info Service, qui pourra vous apporter de l'aide et de l'écoute.

Publicité

Et puis, ce qui apporte du réconfort, parfois, c'est d'entendre d'autres gens qui vivent les mêmes choses. Je vous recommande un formidable podcast. Son titre : "En tongs au pied de l'Himalaya" !

Une montagne à gravir, mais pas seul

C'est comme ça que s'est sentie Marie-Odile Weiss, le jour où on a diagnostiqué à son fils Ismaël des TSA, des troubles du spectre autistique. A cette époque, elle ne connaissait rien à l'autisme, en dehors du film "Rain Man". Elle était paumée et impuissante. Alors elle raconte aujourd'hui, pour aider les autres. Mais son histoire est à mettre entre toutes les oreilles. Le premier épisode de son podcast est disponible, les trois prochains suivront. C'est très émouvant, mais aussi bourré d'humour et de tendresse. J'avoue que je ne m'attendais pas à rire ! Notamment quand elle discute avec une autre mère, à propos des troubles sensoriels. L'ouïe et l'odorat sont souvent exacerbés chez les enfants avec autisme. 

Ce podcast n'a rien à voir avec le confinement. Il raconte les joies et les peines d’Ismaël, que je ne connais pas mais à qui je pense très fort, désormais. Je pense aussi à cet autre petit garçon qui ne peut plus aller renifler les magasins, ces jours-ci. Je ne pense pas que ça les aide, que l'on pense à eux. Mais ce podcast peut contribuer à changer le regard du grand public sur l'autisme. Autrement dit, l'ascension de l'Himalaya en tong, bien que périlleuse, est d'utilité publique. 

Toutes les fiches pédagogiques du service du Pr Delorme, du CHU Robert Debré ici.

Le site d'Autisme Info Service et le numéro de téléphone : 0800 71 40 40

Références

L'équipe

Dorothée Barba
Dorothée Barba
Dorothée Barba
Production
Dorothée Barba
Dorothée Barba