Terry Jones, Terry Gilliams, Graham Chapman, Michael Palin, John Cleese et Eric Idle ©AFP - Collection Christophe L
Terry Jones, Terry Gilliams, Graham Chapman, Michael Palin, John Cleese et Eric Idle ©AFP - Collection Christophe L
Terry Jones, Terry Gilliams, Graham Chapman, Michael Palin, John Cleese et Eric Idle ©AFP - Collection Christophe L
Publicité
Résumé

L’apport de l’Angleterre à la culture populaire est évident ! Et il est un domaine où le Royaume-Uni a particulièrement rayonné au niveau mondial, c’est l’humour ! Avec pour ambassadeur, l’incroyable troupe des Monty Pythons et leur style si absurde et décalé !

En savoir plus

Ils sont six : cinq Britanniques et un Américain. Ils se sont rencontrés, pour les cinq premiers, à la fac, puisqu'ils faisaient tous partie de différentes troupes théâtrales estudiantines.

"Ils sont tous des enfants de la classe moyenne ou de la classe un peu supérieure de l'après-guerre rappelle Romain Nigita. Ils étaient tous destinés à des métiers un peu barbants, médecins, dentistes, comptables, avocats. Ils étaient tous dans les grandes universités, certains à Cambridge, d'autres à Oxford et la tradition en Grande-Bretagne, c'est que ces universités ont chacune une troupe dans lesquelles les étudiants peuvent s'amuser, écrire des sketchs, jouer. Les meilleurs se rendre au festival d'Edimbourg, qui est un peu l'équivalent britannique du Festival d'Avignon. Et c'est là qu'ils se sont croisés. Ça a été un coup de foudre humoristique et culturel."

Publicité

L'Américain de la bande, Terry Gilliam travaillait pour un magazine pour lequel il voulait faire un roman-photo humoristique. La troupe de John Cleese faisait alors une petite tournée aux Etats-Unis. Gilliam découvre ce grand échalas qu'était John Cleese et lui propose de jouer dans son roman-photo. Les deux hommes restent en contact jusqu'à ce que l'américain les rejoigne en Grande Bretagne.

À l'origine

À la fin des années 1960, la BBC leur laisse carte blanche pour une émission à sketches qui va devenir culte : Monty Python's Flying Circus.

Leur ambition à l'époque : être différent. "Terry Jones l'a souvent dit en interview précise Yann Stotz. Ils avaient cette volonté de faire quelque chose qui ne ressemblait à rien. 'On a voulu arriver avec quelque chose qu'on n'avait jamais vu, qu'on ne pouvait pas décrire. A tel point que le English Dictionary a fait rentrer le mot Pythonesque dans ses pages. Ce qui prouve à quel point on a échoué dans nos efforts'."

Quant au nom : "Monty, c'est le nom d'un type qu'ils connaissaient dans un bar, et Python, ça faisait visqueux, dégueulasse."

Par ordre d'apparition

Terry Jones (1942 - 2020), le plus Britannique, le plus littéraire, l'historien des Monty Python. Spécialiste d'histoire médiévale, il est l'auteur de plusieurs ouvrages de référence.

Graham Chapman (1941 - 1989), lui aussi l'un des plus Britanniques. Il hérite donc des rôles d'autorité (militaire, policier ou médecin — dernière profession qu'il exerçait également)

Michael Palin (1943), selon ses camarades, c'est de loin le meilleur acteur de la troupe. Outre les films avec les Monty Python, on le verra dans Un poisson nommé Wanda, Créatures féroces ou Brazil de son copain Terry Gilliam.

John Cleese (1939), la star, selon les fans, mais aussi selon ses collègues. Sans doute a posteriori, parce qu'il a fait la carrière d'acteur la plus brillante après les Monty Python. Sa spécialité : l'anglais ronchon. Il est aussi le créateur de la fameuse 'silly walk'.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Terry Gilliam (1940), l'Américain. Il s'occupait du visuel et des affiches. Il est ensuite devenu réalisateur à part entière :  Brazil, Les Aventures du baron de Münchhausen, The Fisher King, L'Armée des douze singes, etc

Eric Idle (1943), le ménestrel. Il a composé et chanté plusieurs des plus célèbres sketchs comiques des Pythons, dont l'incontournable Always Look on the Bright Side of Life, écrit pour la scène finale du film La Vie de Brian

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Le cinéma

Utilisant leur notoriété gagnée à la télévision, ils sautent le pas en 1974 avec "Sacré Graal". Leur premier film, sous le titre Pataquesse, était composé des meilleurs sketchs de la première saison refilmés. Mis en scène par Jones et Gilliam, Sacré Graal est le premier film tourné par Terry Gilliam en tant que metteur en scène et réalisateur.

"Pour l'anecdote, explique Romain Nigita, la carrière des Monty Python a toujours été financée par des gens un peu extérieurs à la télé et au show biz. "Sacré Graal", leur premier vrai film est financé par Led Zep et les Pink Floyd, parce qu'ils ont le même manager. "La vie de Brian" est financé par George Harrison, l'ancien Beatles." Pour tous ces musiciens, c'était aussi une façon de défiscaliser une partie de leurs revenus. Quand on a demandé à George Harrison pourquoi il avait hypothéqué sa maison pour que La vie de Brian puisse se faire, il a tout simplement répondu : "Parce que j'avais envie de voir le film"

Invités :

Yann Stotz, humoriste et comédien, cinéphile, a correspondu avec John Cleese, l’un des membres et cofondateur des Monty Pythons

Justine Breton, Maître de conférences en littérature française à l’Université de Reims Champagne-Ardenne, étudie les représentations du Moyen Âge au cinéma, dans les séries et les jeux vidéo. Autrice de “Monty Python : Sacré Graal !” aux éditions Vendémiaire.

Romain Nigita, journaliste spécialiste des séries télé pour Le JDD et Télé Star, co-auteur du livre "Séries' Anatomy : le 8eme art décrypté", aux éditions Fantask"

Règlement du jeu concours House of Dragons

Références

Programmation musicale

  • 17h18
    Always look on the bright side of life
    Always look on the bright side of life
    Monty Python
    Always look on the bright side of life
    Album Sings (1989)
    Label VIRGIN
  • 17h32
    Tout est dans la tête
    Tout est dans la tête
    Clair
    Tout est dans la tête

    Philippe Katerine

    Album Tout est dans la tête (2022)
    Label MAISON MAGIQUE
  • 17h44
    Dodinin
    Dodinin
    Leyla McCalla
    Dodinin

    Atis Indepandan

    Album Breaking the thermometer (2022)
    Label ANTI

L'équipe

Frédérick Sigrist bannière
Frédérick Sigrist bannière
Alice Galletier
Stagiaire
Benjamin Dussy
Collaboration
Aurore Mancip
Collaboration
Manon Racz
Collaboration
Céline Illa
Réalisation