Image tirée de l'épisode "Reunion" de "Friends" diffusé le 27 mai 2021
Image tirée de l'épisode "Reunion" de "Friends" diffusé le 27 mai 2021
Image tirée de l'épisode "Reunion" de "Friends" diffusé le 27 mai 2021 ©Maxppp - EPA-EFE/Terence Patrick
Image tirée de l'épisode "Reunion" de "Friends" diffusé le 27 mai 2021 ©Maxppp - EPA-EFE/Terence Patrick
Image tirée de l'épisode "Reunion" de "Friends" diffusé le 27 mai 2021 ©Maxppp - EPA-EFE/Terence Patrick
Publicité
Résumé

Parlons de l'amitié ce matin, parce que l’être humain est un animal social qui a besoin d’amis pour rire, partager ses joies, ses peines, déménager ou cacher un corps dans la forêt à 3 heures du matin ! Et la série qui a mis plus que toutes les autres l’amitié à l’honneur, c’est bien évidemment "Friends".

En savoir plus

Les acteurs de "Friends" se sont retrouvés dans le décor de la série, pour une émission spéciale baptisée "Reunion", diffusée hier sur la plateforme de streaming HBO Max (TF1 a annoncé que l’épisode en question serait diffusé en France, bien évidemment  entrecoupé de 824 publicités… ce qui fait que ce sera diffusé de juin à octobre 2021).

Les six acteurs de "Friends" ont apparemment touché 2,5 millions de dollars chacun pour se retrouver ensemble à parler sur le fameux canapé du Central Perk. Bah tu m’étonnes qu’ils soient content de se voir ! Moi à ce tarif là, je veux bien être ami avec le président Loukachenko et il peut même m’appeler Rachel !

Publicité

C’est dingue parce que depuis la fin du confinement, j’ai revu mes amis à la terrasse des cafés, et bien je peux vous garantir que je ne suis jamais ressorti plus riche après qu’avant !

J’imagine que quand on demande à David Schwimmer, l’interprète de Ross "Dis, ça te dirait qu’on se fasse un barbeuc avec Matthew, Courteney et les autres ?", il répond : "Alors là, faudrait me payer !" - sauf que chez lui, c’est pas une blague !

Bon, il faut dire que pour les deux dernières saisons, ils étaient déjà payé un million de dollars par épisode donc là le salaire, c’est plus par nostalgie qu’autre chose... En plus si les producteurs réalisent que les acteurs sont capables d’être amis GRATUITEMENT, ils vont se sentir arnaqués, ils vont les attaquer en justice, ça va être un gros bordel !

Après, au delà des chiffres qui peuvent donner le vertige à toutes personnes qui a un jour regardé sa fiche de paie, il faut bien comprendre que "Friends" plus que n’importe quelle série humoristique, que n’importe quelle série tout court, génère et a généré des profits démentiels. Cette série, à elle seule, peut inciter des gens à s’abonner à une plateforme, tellement elle jouit d’une popularité qui ne s’est jamais démenti.

Vous voyez Nicolas Dupont Aignant ? Bah "Friends" c’est tout le contraire ! Pour avoir "Friends" dans son catalogue, Netflix a déboursé 120 millions de dollars en 2015, et en 2019 le groupe Warner a payé 425 millions pour récupérer les droits pour cinq ans ! Jennifer Anniston et Matt Le Blanc, ils font assis ce que Kylian Mbappé fait en courant !

"Friends", pour la génération qui a grandi dans les années 1990, c’est la série doudou par excellence

Phoebe, Monica, Rachel, Joey, Ross et Chandler, c’était un peu nous ou ceux qu’on aurait voulu être : des potes jamais écrasés par les soucis du quotidien. 

Le chômage occasionnel ne les a jamais empêchés d’avoir un appartement en plein cœur de Manhattan. Les traumas familiaux des uns et des autres étaient toujours compensés par le fait, comme le dit le générique des Rembrandts, qu’ "un ami serait toujours là pour eux". Par une bonne vanne de Chandler, la folie de Phoebe ou la bêtise de Joey ! En gros, les Friends sont imperméables aux vicissitudes de la vie!

Mais avec cette réunion télévisuelle est survenue un drame sur les réseaux sociaux : le casting de "Friends" a vieilli ! Pire, certains ont même grossi !

Une partie du public vient de découvrir que les acteurs de "Friends", en fait c’est pas les "Simpsons" : ils sont soumis au temps qui passe.

J’ai personnellement été surpris par ces réactions car une grande partie du casting ne s’est jamais cachée ces dernières années. Jennifer Anniston a une carrière cinématographique, Courteney Cox jouait dans la série "Cougar Town" et Lisa Kudrow a dernièrement joué dans la série "Space Force". Bref, il était aisé de voir que ces acteurs et actrices vieillissaient… et je dirais même qu’ils vieillissaient globalement mieux qu’une bonne partie des spectateurs qui s’en émeuvent ! Mais pourtant, on n’a jamais vu un tel émoi dans les réactions lues ici et là. 

Ce qui a vraiment marqué les gens finalement, c’est de les revoir plus âgés dans le décor de la série originel qui lui n’a pas vieilli ! Soudain ce n’est plus Matthew Perry qui a vieilli mais Chandler ! C’est quelque chose que les fans d’Indiana Jones ont pu ressentir en revoyant Harrison Ford âgé de 66 ans, dans "Indiana Jones 4, le royaume du crâne de cristal". 

Dans un cas comme dans l’autre, la vie avec son lot de rides, de cheveux blancs, de vergetures et autres stigmates du temps qui passe, fait une entrée fracassante dans un univers de fiction que l’on croyait à tort à l’abri de tout!

Comme si la Vie vous balançait un verre d’eau glacé au beau milieu d’un rêve. Les personnages de pop culture sont condamnés à ne pas vieillir sous peine de nous rappeler que nous aussi ! 

On remplace les acteurs qui jouent James Bond, Superman ou Wonder Woman pour qu’ils restent invariablement dans la fleur de l’âge et qu’on ne les oppose pas au seul ennemi contre lesquels ils ne peuvent rien : le temps !

Finalement, on reproche moins aux acteurs de "Friends" d’avoir vieilli que de nous filer un sacré coup de vieux !

Pourtant en se montrant ainsi, sur le canapé du Central Perk, dans toute leur bonne humeur, leur humour et leur talent, ils continuent de nous permettre ce qui a fait le succès de la série : nous identifier à eux.

Si ça se trouve, ils ont accepté de vieillir juste pour pouvoir continuer de nous ressembler ! Et rien que pour ça : merci.

Références

L'équipe

Frédérick Sigrist bannière
Frédérick Sigrist bannière
Frédérick Sigrist bannière
Frédérick Sigrist bannière