Bénabar en janvier 2021
Bénabar en janvier 2021
Bénabar en janvier 2021 ©Getty - Eric Fougere/Corbis
Bénabar en janvier 2021 ©Getty - Eric Fougere/Corbis
Bénabar en janvier 2021 ©Getty - Eric Fougere/Corbis
Publicité
Résumé

Depuis presque vingt ans déjà, il saisit, dans ses chansons, le quotidien, les subtilités de la comédie humaine, et le temps qui passe. Son 9ème album, "Indocile heureux" est sorti fin janvier. Du mordant, des refrains entêtants pour une célébration de l’instant présent. Bénabar est l'invité d'Augustin Trapenard.

avec :

Bénabar (Auteur, compositeur, interprète).

En savoir plus

Certaines de ses chansons, comme "Le dîner", "Je suis de celles" ou encore "L'effet papillon" ont marqué les esprits et la chanson française. Avec "Indocile heureux", il continue de promener son regard attendri et incisif sur notre société et sur tous ces moments qui font le sel de la vie. On parle de l'art du clown, mais aussi d'écriture et du temps qui passe avec Bénabar, dans Boomerang. 

Extraits de l'entretien

"Chez les artistes, il y a le culte de la visibilité permanente, sûrement pour ne pas être oublié. J'essaie de ne pas y céder, l'important c'est de garder son propre tempo, de ne pas se laisser entraîner."

Publicité

"Longtemps j'ai eu peur du mot artiste, que je trouvais trop grandiloquent. Je l'ai toujours associé à la vision romantique du mot, aux génies. Je commence à l'accepter, parce que j'ai compris que c'est avant tout une démarche."

"Michel Delpech fait partie des grandes figures qui m'accompagneront toujours. C'est un incontournable pour tous ceux qui font de la chanson française, comme Michel Jonasz, Renaud et Aznavour, ou Johnny quand on monte sur scène"

"La difficulté une fois qu'on a trouvé son style, c'est qu'on peut s'installer, ça peut devenir une facilité avec les années. Il y a toujours le risque de se répéter et de s'auto-caricaturer"

"Une bonne chanson, c'est une chanson à deux étages. Celle qu'on peut à la fois écouter et siffler sous la douche, et ré-écouter plus attentivement en y découvrant une vraie profondeur."

"Je n'ai pas été lecteur pendant des années, donc je découvre les classiques maintenant. En ce moment je lis La Bruyère, et c'est comme si je découvrais Brassens à 50 ans. C'est vertigineux d'intelligence, de finesse, et d'humour."

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Bénabar a choisi de reprendre "Formidable" de Stromae. Il sera accompagné au clavier par Hervé Coury. 

Programmation musicale

  • BENABAR - Oui et alors
Références

L'équipe

Augustin Trapenard
Augustin Trapenard
Anouk Roche
Collaboration
Lola Costantini
Réalisation
Perrine Malinge
Coordination
Léonard Billot
Journaliste
Pierre Daymé
Journaliste