Nicole Garcia à la cinémathèque en novembre 2021 ©Getty - Stephane Cardinale - Corbis/Corbis
Nicole Garcia à la cinémathèque en novembre 2021 ©Getty - Stephane Cardinale - Corbis/Corbis
Nicole Garcia à la cinémathèque en novembre 2021 ©Getty - Stephane Cardinale - Corbis/Corbis
Publicité
Résumé

Cinéaste, elle aussi comédienne, et continue de surprendre, rôle après rôle, par l’intensité de ses performances. Ce soir, elle sera au Théâtre de la Ville, pour "Royan : la professeure de français", une pièce que lui a écrite Marie NDiaye. Nicole Garcia est l'invitée d'Augustin Trapenard.

avec :

Nicole Garcia (actrice, réalisatrice, scénariste).

En savoir plus

Royan : la professeure de français c’est le monologue incandescent d’une enseignante dévorée par le déni et une culpabilité qui ne dit pas son nom, au Théâtre de la ville jusqu'au 3 février. Nicole Garcia est dans Boomerang.

Extraits de l'entretien

"Pour jouer un rôle, il y a des choses qu'on peut analyser et d'autres qu'on doit laisser en paix. Elles sont comme une masse noire autour de laquelle il faut tourner, qui contient toute la brutalité, toute la haine qu’on doit cadenasser pour vivre avec les autres."

Publicité

"Ce que j'aime au théâtre, c'est le passage de l’ombre des coulisses à la lumière de la scène. C'est une expérience physique qu'on ne trouve nulle part ailleurs."

"Une vocation, c’est toujours aveugle. Je crois que tout part du regard. J’ai toujours aimé le théâtre parce qu’il y a l’ombre des coulisses et la lumière de la scène. Ce passage, on ne le retrouve nulle part ailleurs."

"Tous les personnages sont des gisements. Leurs émois, leurs terreurs restent toujours en nous, comme des galaxies."

"Si on devient un jour un artiste, c'est pour aller chercher le regard des autres, à toute force. Mais ça peut se retourner contre nous: c’est toujours ce jeu entre le regard qui va vous faire vivre, et celui qui va vous enfermer."

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Nicole Garcia a choisi de lire un extrait de "La meilleure des vies" de Adam Philips.

"Nous apprenons aussi à vivre entre la vie que nous avons et celle que nous aimerions avoir. (…) Il y aura toujours la vie que nous avons menée, et la vie qui a accompagné la vie que nous avons menée, la vie parallèle ou les vies parallèles qui n’ont jamais réellement eu lieu, que nous avons vécues en imagination : les vies que nous n’avons pas pris, les occasions que nous avons évitées, qu’on ne nous a pas fournies.

Nous nous référons à elles comme à nos vies non vécues parce que nous croyons, au fond, qu’elles s’offraient bien à nous, mais que, pour telle ou telle raison - que nous pouvons passer notre vie vécue à essayer de cerner -, elles avaient quelque chose d’impossible. Ce qu’elles avaient d’impossible ne devient alors que trop facilement l’histoire de nos vies."

Programmation musicale

  • JOAN BAEZ – DIAMONDS AND RUST
  • JULIETTE ARMANET - VERTIGO
Références

Programmation musicale

  • 09h26
    Diamonds & rust
    Diamonds & rust
    Joan Baez
    Diamonds & rust
    Album Diamonds and Rust (1975)
    Label AM RECORDS (393233-2)
  • 09h37
    Vertigo (feat. Sebastian)
    Vertigo (feat. Sebastian)
    JULIETTE ARMANET
    Vertigo (feat. Sebastian)

    Album Brûler le feu (2021)
    Label UNIVERSAL

L'équipe

Augustin Trapenard
Augustin Trapenard
Lola Costantini
Réalisation
Géro Imbert
Stagiaire
Pierre Martinerie
Coordination