Le comédien Vincent Macaigne au Festival de Cannes en mai 2022 - LOIC VENANCE
Le comédien Vincent Macaigne au Festival de Cannes en mai 2022 - LOIC VENANCE
Le comédien Vincent Macaigne au Festival de Cannes en mai 2022 - LOIC VENANCE
Publicité
En savoir plus

Chantre du cinéma d’auteur, incarnation d’un théâtre radical, depuis une vingtaine d’années, il se démultiplie sur scène, grand et petit écran. Vincent Macaigne est l'invité d'Augustin Trapenard.

Olivier Assayas lui offre un rôle de cinéaste névrosé dans Irma Vep, sa première série produite par HBO et disponible depuis mardi sur OCS. Vincent Macaigne est dans Boomerang.

Publicité

Extraits de l'entretien
« La culture est quelque chose qui nous rend vivants et nous empêche de devenir barbares. C’est tout le sens du discours de Malraux à Bourges : elle nous fait découvrir les mystères en l’homme. »
« La culture devrait être au centre du discours politique, car elle raconte notre passé et notre futur. »
« Ce qui reste dans un pays est l’histoire et la fiction de son histoire. C’est ce qui fait notre culture et notre façon d’être. Le travail de se raconter est essentiel et millénaire. Le pacte avec les artistes en fait partie, et il doit demeurer. »

« Qu’on parle de cinéma, de théâtre ou de série, il est toujours question d’honnêteté. C’est difficile, car l’honnêteté n'est pas fleur bleue ou pleine de bons sentiments - elle peut être tourment. Dans tous les cas, elle est un espoir. »
« Faire du théâtre ou du cinéma, c’est un chemin vers l’espoir d’être entendu. C’est lié à l’enfance, à un espoir de voir comprise une chose que l’on imagine. »
« On est pas du tout soi-même quand on fait de la culture. On est ce que l’on voit, ce dont on fait l’expérience. On devrait même changer le terme "culture", qui est un peu chiant – c’est une manière de voir et de décider du monde. »
Carte blanche
Pour sa carte blanche Vincent Macaigne a choisi de lire un texte.

Programmation musicale
NIRVANA – COME AS YOU ARE
ANGÈLE – LIBRE

Références

Programmation musicale

L'équipe

Augustin Trapenard
Augustin Trapenard
Lola Costantini
Réalisation
Perrine Malinge
Collaboration
Pierre Martinerie
Collaboration
Léonard Billot
Journaliste