Franck Gastambide en novembre 2021 à Cannes ©Getty - Toni Anne Barson
Franck Gastambide en novembre 2021 à Cannes ©Getty - Toni Anne Barson
Franck Gastambide en novembre 2021 à Cannes ©Getty - Toni Anne Barson
Publicité
Résumé

On lui doit « Validé », la grande série sur le rap en France qui n’en finit pas de battre des records, mais aussi des comédies à succès comme "Les Kaïra", "Pataya" et même "Taxi 5". L'acteur et réalisateur Franck Gastambide est l'invité d'Augustin Trapenard.

avec :

Franck Gastambide.

En savoir plus

Comédien, on le retrouvera dès vendredi, sur Netflix, dans Sans répit de Régis Blondeau. Un film d’action, dans lequel il campe un flic magouilleur qui se retrouve empêtré dans un terrible engrenage sur fond de trafics de stupéfiants. Franck Gastambide est dans Boomerang.

Extraits de l'entretien

"Quand on parle du rap, on parle d’une culture qui brasse des tas de choses, et qui est aujourd’hui récupérée par la politique. Car c’est une musique de valeurs : elle rassemble et unit."

Publicité

"On vit dans une époque où des tas de "banlieutologues" nous expliquent quoi penser et quoi faire, quand on vient de banlieue. Mais je crois que l’on doit en réalité avoir de l’auto-dérision. Rire de son propre nez, c’est essentiel."

"S’autoriser à se moquer de soi, c’est éviter aux autres de le faire. Car c’est impossible de plaire à tout le monde. Il faut l’accepter, et cette acceptation s’appelle "humilité"."

"Avoir été en échec scolaire a provoqué beaucoup de soucis et de problèmes familiaux. J'ai été tenté par l’appel de la rue, mais j’y ai échappé grâce aux animaux. J’ai appris grâce à eux une chose : qu’on pouvait être aimé."

"On parle rarement de ce qui nous complexe le plus. Parler de ma dyslexie, parler de ce handicap, ça m’a permis de faire ma thérapie, de me réconcilier avec moi-même."

Programmation musicale

JAMES BROWN – ALL THE WAY

Références

Programmation musicale

L'équipe

Augustin Trapenard
Augustin Trapenard
Lola Costantini
Réalisation
Perrine Malinge
Collaboration
Léonard Billot
Journaliste
Pierre Martinerie
Collaboration