Julie Fuchs - Capucine de Chocqueuse
Julie Fuchs - Capucine de Chocqueuse
Julie Fuchs - Capucine de Chocqueuse
Publicité
Résumé

En deux décennies, elle a déjà interprété pas moins d’une quarantaine de rôles, qui lui ont valu, à trois reprises, le titre d’artiste lyrique de l’année ! Julie Fuchs est l'invitée d'Augustin Trapenard.

avec :

Julie Fuchs (Soprano).

En savoir plus

Ce soir, elle reprendra, à l’Opéra Garnier, un rôle qu’elle connait bien, celui de La folie dans Platée de Jean-Philippe Rameau. À l'occasion de la fête de la musique, la représentation du 21 juin sera retransmise, en direct, dans plus 400 cinémas, ainsi que sur culture box et france.tv. Julie Fuchs est dans Boomerang.

Extraits de l'entretien

« Jouer quelque chose de drôle à l’opéra est jouissif. Mais il existe toujours une forme de noirceur et de drame dans la comédie. »

Publicité

« L’opéra c’est tout. C’est l’art total qui permet de tout mêler : la danse, le théâtre, la musique et la voix. »

« Il faut remettre en cause l’idée que l’opéra souffre. Il se fait aujourd’hui des spectacles très modernes, avec tout ce que la modernité peut impliquer. Et l’opéra est déjà ouvert à toutes et tous. »

« La voix est mouvante, évolutive. Être chanteur, ce n’est pas être seulement défini par sa voix. Oui, je suis soprano lyrique léger, mais l’opéra est affaire de rencontres et de rôles. Tout dépend de ce que l’on vit et désire exprimer. »

« Se sentir libre dans une interprétation réside dans deux choses : le travail avec son psy, et l’amour – l’amour que l’on a pour la musique, et le plaisir d'interpréter. »

« Pourquoi les voix nous touchent ? Parce qu’elles touchent nos âmes, parce qu’elles sont malléables malgré elles. Les voix sont dans l’instant, elles ne peuvent être que dans l'instant, et c’est là le miracle du spectacle vivant. »

Programmation musicale

JULIE FUCHS – Ô MON BEL INCONNU

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Julie Fuchs a chosi de reprendre "Une petite cantate" de Barbara, accompagnée par Alphonse Cemin.

Références

L'équipe

Augustin Trapenard
Augustin Trapenard
Lola Costantini
Réalisation
Perrine Malinge
Collaboration
Pierre Martinerie
Collaboration
Léonard Billot
Journaliste