Chris Ware à Paris en mars 2018
Chris Ware à Paris en mars 2018 ©Radio France - France Inter
Chris Ware à Paris en mars 2018 ©Radio France - France Inter
Chris Ware à Paris en mars 2018 ©Radio France - France Inter
Publicité

Monument de la BD américaine, deux fois récompensé à Angoulême pour "Jimmy Corrigan" et "Building Stories", son nouvel album "Rusty Brown", livre monstre de 350 pages, somme de vingt ans de dessins, est en lice pour le Fauve d’Or. Chris Ware est l'invité d'Augustin Trapenard.

Avec

Le 29 janvier prochain, il recevra peut-être son troisième prix au Festival d'Angoulême pour " Rusty Brown". On y suit les déambulations folles de personnages décalés, dans les dédales d’une cité scolaire enneigée. Chris Ware est dans Boomerang. 

La traduction simultanée est assurée par Harrold Manning.

Publicité

Extraits de l'entretien avec Chris Ware

"La forme des bâtiments de mon école s'est imprimée dans mon esprit.J'y reviens sans cesse, je revis toutes ces petites amitiés, ces tristesses,qui ne m'ont jamais quitté. Comme l'a écrit Nabokov :il y a un enfant vivant enterré en chacun de nous."

"Quand je me lance dans une planche, j'essaie de rendre l'émotion liée à un événement particulier : le temps qu'il faisait, les odeurs... c'est très difficile de le faire avec des mots, c'est pour ça que j'utilise des images"

"Un jour ma fille m'a dit : «la vraie machine à voyager dans le temps, c'est notre cerveau, notre mémoire». C'est notre outil pour comprendre la vie ! Que tout ça soit vrai ou faux n'a pas d'importance, parce que c'est tout ce qu'on a !"

"J'essaie d'écouter mes dessins : s'ils ne produisent aucune émotion, j'échoue ! La seule chose que je cherche, c'est créer chez le lecteur un sentiment qui touche sa vulnérabilité, sa capacité à entendre les moments douloureux de l’existence"

"Les images ne sont pas plus fortes que les mots, mais elles sont un autre outil pour comprendre le monde. Moi, j'essaie de convoquer les deux : les mots et les images, parce qu'ils sont entremêlés dans le fonctionnement de notre cerveau".

"L'éducation, c'est le métier le plus important dans une société. Aux Etats-Unis, les profs sont très mal traités. Mais sans enseignants compétents, une civilisation ne peut aller nulle part ! C'est un rouage essentiel de la démocratie".

Aller plus loin

France Inter consacre une journée spéciale à la bande dessinée ce 29 janvier, avec de nombreux auteurs à l'antenne. Retrouvez le programme complet ici

Les lauréats de cette 48e édition du festival international de la bande dessinée seront annoncés en exclusivité sur France Inter par Thomas VDB, en direct et en vidéo. Ce sera à suivre, à partir de 18h, ici

Cette 48e édition qui est marquée par les conditions sanitaires (le festival est séparée en deux parties, l'une en janvier comme d'ordinaire avec l'annonce des résultats et l'autre en juin avec le public)... mais aussi par l' appel au boycott de nombreux auteurs, qui protestent contre leur précarité grandissante.

Programmation musicale

  • SIA – Breathe me
  • Feu Chatterton - Monde nouveau

ALLER PLUS LOIN 

Quelles bandes dessinées lire après Angoulême ?