Christian Boltanski en 2015 à Bologne
Christian Boltanski en 2015 à Bologne
Christian Boltanski en 2015 à Bologne ©Getty - 	Roberto Serra - Iguana Press
Christian Boltanski en 2015 à Bologne ©Getty - Roberto Serra - Iguana Press
Christian Boltanski en 2015 à Bologne ©Getty - Roberto Serra - Iguana Press
Publicité
Résumé

Il est l'artiste de la mémoire collective, familiale et intime. En une quarantaine d’années, il est devenu l’un des artistes contemporains français les plus acclamés. Son œuvre s’expose dans le monde entier, de Paris à Shanghai, en passant par Jérusalem et New York.Christian Boltanski est l'invité d'Augustin Trapenard.

avec :

Christian Boltanski (Artiste plasticien).

En savoir plus

Il a marqué nos mémoires avec des installations monumentales et poétiques. De ses montagnes de vêtements sous la nef du Grand Palais à ses clochettes dans le désert d’Atacama en passant pas sa bibliothèque de battements de cœur, Christian Boltanski interroge encore et toujours, dans la lignée des plus grands, la condition humaine. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Le journal de la culture

Programmation musicale. 

Daniel Darc, Je me souviens, je me rappelle / Childish Gambino_, This is America_

Publicité

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Christian Boltanski a choisi La documenta 5 de 1972 à  Cassel. 

Christian Boltanski pose à l'Institut Mathildenhoehe à Darmstadt, Allemagne, en novembre 2006
Christian Boltanski pose à l'Institut Mathildenhoehe à Darmstadt, Allemagne, en novembre 2006
© AFP - Arne Dedert
Références

Programmation musicale

  • 09h28
    Je me souviens, je me rappelle
    Je me souviens, je me rappelle
    Daniel Darc
    Je me souviens, je me rappelle
    Album Crève coeur (2004)
    Label WARNER
  • 09h35
    This is America (dirty version)
    This is America (dirty version)
    Childish Gambino
    This is America (dirty version)
    Album This is America (2018)
    Label JIVE/ EPIC

L'équipe

Augustin Trapenard
Augustin Trapenard
Lola Costantini
Réalisation
Léonard Billot
Collaboration
Valentine Chédebois
Collaboration