Clara Luciani à Angoulême en août 2020 ©Getty - Stephane Cardinale - Corbis
Clara Luciani à Angoulême en août 2020 ©Getty - Stephane Cardinale - Corbis
Clara Luciani à Angoulême en août 2020 ©Getty - Stephane Cardinale - Corbis
Publicité
Résumé

Il y a trois ans, seulement, elle lançait une grenade dans la chanson française, sur laquelle elle promène depuis sa voix grave, son flegme et sa frange. « Le reste », son nouveau titre, très attendu, sort aujourd’hui. À la fois mélancolique, solaire et funky ! Clara Luciani est l'invitée d'Augustin Trapenard.

avec :

Clara Luciani (Autrice, compositrice et chanteuse française).

En savoir plus

Son premier album, Sainte-Victoire, a été un succès et lui a valu deux récompenses aux Victoires de la musique en 2019 et 2020. Après des mois de suspense, elle vient de lever le mystère sur la sortie de son nouveau disque. Il s'appellera donc "Coeur" et sortira le 11 juin. Elle en révèle, aujourd'hui, un premier extrait, "Le reste". On parle de mélancolie et de funk, de l'impasse dans laquelle se trouve l'industrie du spectacle, ainsi que de créativité, avec Clara Luciani, dans Boomerang. 

Extraits de l'entretien 

"Le mot cœur est l'un de mes mot préférés : pour sa sonorité, pour son écriture aussi, les lettres entrelacées sont tellement jolies ! C'est pour ça que c'est le titre de l'album, et que le mot est présent dans chaque chanson, comme un jeu de piste"

Publicité

"C'est plus facile de chanter l'amour blessé que l'amour heureux, mais on peut chanter l'amour malheureux en souriant... J'ai toujours aimé ce contraste : pleurer en dansant"

"Il y a une grande contradiction, qui fait que je n'ai pas tout à fait réussi à comprendre ma personnalité : je suis une femme très pudique, mais complètement exhibitionniste dans mes chansons."

"Je me sens nue dès que j'entends ma voix, je ne ré-écoute jamais mes chansons, ou les albums. C'est très embarrassant de m'entendre, c'est une vision un peu brutale de moi-même"

"La solitude que je ressentais enfant a pris fin quand j'ai eu ma première guitare. Quand on réalise ce qu'on peut faire de sa solitude, elle nous embarrasse moins"

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Clara Luciani a choisi de reprendre, en version française, "The Winner takes it all" de ABBA, accompagnée au clavier par Alban Claudin. 

Programmation musicale

Clara Luciani - Le reste

Références

L'équipe

Augustin Trapenard
Augustin Trapenard
Anouk Roche
Collaboration
Lola Costantini
Réalisation
Perrine Malinge
Coordination
Léonard Billot
Journaliste
Pierre Daymé
Journaliste