Dominique Bona
Dominique Bona ©Getty
Dominique Bona ©Getty
Dominique Bona ©Getty
Publicité

Académicienne, romancière mais aussi biographe, c'est un peu de son histoire à elle, qu’elle raconte dans "Mes vies secrètes", à travers celles d'artistes comme Romain Gary, Berthe Morisot, Camille Claudel ou Clara Malraux. Dominique Bona est l'invitée d'Augustin Trapenard.

Avec

D'abord romancière, révélée par Les heures volées, sa biographie sur Romain Gary en 1987 va faire d'elle une biographe de renom. Dans Mes vies secrètes, elle raconte sa vie à travers celle des autres. On parle de passion, de Colette, de pudeur et de littérature avec Dominique Bona de l'Académie Française. 

Extrait de l'entretien

À propos de Rahaf Mohammed al-Qunun, une Saoudienne qui s'était barricadée dans l'aéroport de Bangkok pour échapper à son extradition en Arabie saoudite :

Publicité

J'ai toujours beaucoup d'admiration pour les gens qui arrivent à briser leurs chaînes. L'envolée de cette jeune fille est très romanesque.

Même dans une famille aimante, l'enfant est enfermé. On est toujours dans une catégorie, sociale, mentale.. Le grand rêve est de casser les murs, de pouvoir pénétrer d'autres milieux, de comprendre des gens qu'on ne connait pas.

La passion, la ferveur, ce sont des ingrédients incontournables de la vie. J'ai choisi de raconter des histoires de gens irradiés, des artistes. (...) Ils vous rendent meilleur.

Je ne connaissais rien à la passion à dix-huit ans. Je brûlais de la connaître. (...) On écrit parce qu'on ne peut pas vivre au premier degré. Les mots aident.

33 min

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Dominique Bona a choisi de faire entendre la voix de Colette

J'aime le regard émerveillé de Colette. (...) Elle m'a aidée à être joyeuse. Elle qui a traversé beaucoup d'épreuves, elle savait sourire à la vie, elle la savourait. Elle se levait à l'aube, elle tirait le rideau et elle avait un sourire.

Elle également accepté d'écrire un texte inédit sur le pouvoir de la littérature...

Programmation musicale 

Barbara - "Gare de Lyon"

Mormor – "Pass the hours"

Programmation musicale

L'équipe

Augustin Trapenard
Augustin Trapenard
Augustin Trapenard
Production
Léonard Billot
Collaboration
Pierre Martinerie
Collaboration
Valentine Chédebois
Collaboration
Cyril Marchan
Collaboration