Marc Lavoine ©AFP - Etienne George / Collection Christophel
Marc Lavoine ©AFP - Etienne George / Collection Christophel
Marc Lavoine ©AFP - Etienne George / Collection Christophel
Publicité
Résumé

Il a les yeux les plus revolver de la chanson française ! Six ans après « Je descends du singe », son nouvel album « Je reviens à toi » sort le 18 mai. On y retrouve sa voix à la fois grave et claire, ainsi que ses mots si délicats, précis et percutants. Marc Lavoine est l'invité d'Augustin Trapenard

avec :

Marc Lavoine (Chanteur, interprète, comédien).

En savoir plus

Après six ans d'absence, 2018 est l'année du retour à la musique avec son 12ème album studio au printemps et une tournée dès cet automne. Six ans ont passé depuis l’album Je descends du singe (double platine), deux ans depuis la parenthèse Les Souliers Rouges, le conte musical sorti en 2016 en collaboration avec Cœur de Pirate et Arthur H (disque d’or).

Écrit dans la foulée d’un premier roman autobiographique dédié à son père (L’Homme qui ment, paru chez Fayard en janvier 2015), c’est aussi l’album du retour à ses côtes de son compositeur fétiche Fabrice Aboulker, son compositeur depuis leurs 20 ans. « Cette fois, Fabrice Aboulker a travaillé à partir des textes de Marc. Ils se connaissent, ils ne trichent pas. » 

Publicité

En février, il expliquait : « Il y a deux duos avec des garçons (…) Il y avait quinze chansons mais pour cette première épreuve, il y en a dix. Peut-être que je ferais une deuxième édition plus tard, avec des chansons que j'ai déjà écrites. » (Europe 1, février 2018)

« Musique et mots ne font plus qu’un dans un grand équilibre, sur des tempos de rock lent, de valse, de funk, de reggae parfois, de classique aussi. Enregistrées dans des studios de Los Angeles, Londres ou Paris ces nouvelles chansons distillent une énergie urbaine. Et toujours pour célébrer l’éternité d’aimer. L’amour comme une forme de révolte. Le charme opère. Tour à tour sa voix de velours, magnétique, parfois noyée dans les échos, scande une savante sensualité à fleur de peau. Ses nouvelles plages, dix titres, autant de déclarations enflammées. » « Dans les archives du passé/ J’ai essayé de m’effacer/ Aucune gomme n’y est parvenue/ Je viens à toi, le coeur nu. ». Ou encore « Si tu savais comme je t’aime/ Et je t’écris comme je t’aime/ Soudain je pleure comme je t’aime. (…) ». L’artiste se dévoile, se met à nu, sans fard. « Station Othoniel », « Je reviens à toi », « Comme je t’aime », Marc Lavoine renouvelle ses déclarations chantées, enflammées, même si le monde est désenchanté. On le sent paniquer en douceur, le coeur gros : « Devenu trop lourd le chagrin me fait du bien/ C’est déjà la fin du chemin ». Les espoirs perdus ? Pas tout à fait : « Les premiers mots d’amour font un drôle d’effet ». »

Dans un duo avec Benjamin Biolay, leurs voix magnétisent « Un chagrin n’arrive jamais seul/ Mais la terre reste mon amie. » Marc chante aussi « Comment allez-vous ? » : salvateur. 

Retrouvez toutes les dates de la tournée de Marc Lavoine en cliquant ici

L'homme qui ment, le premier livre de Marc Lavoine, est toujours disponible aux éditions Fayard. 

Programmation musicale

Marc Lavoine, Je reviens à toi 

Carte blanche

Pour sa carte blanche, Marc Lavoine a choisi de chanter La chanson de Prévert de Serge Gainsbourg. 

Références

L'équipe

Augustin Trapenard
Augustin Trapenard
Lola Costantini
Réalisation
Léonard Billot
Collaboration
Valentine Chédebois
Collaboration