Pascal Quignard au moment de Terrasse à Rome à l'Institut de France ©AFP - MANOOCHER DEGHATI
Pascal Quignard au moment de Terrasse à Rome à l'Institut de France ©AFP - MANOOCHER DEGHATI
Pascal Quignard au moment de Terrasse à Rome à l'Institut de France ©AFP - MANOOCHER DEGHATI
Publicité
Résumé

Auteur d’une œuvre considérable et protéiforme, il s'apprête à publier "L’homme aux trois lettres". Entre digressions érudites, envolées poétiques et dépouillement, il tente de répondre à une question océanique : "Qu'est-ce que la littérature". Pascal Quignard est l'invité d'Augustin Trapenard.

avec :

Pascal Quignard (Ecrivain, violoncelliste).

En savoir plus

Avec "L’homme aux trois lettres", il ajoute une nouvelle pierre à l'édifice de son « Dernier Royaume », un cycle littéraire, entamé il y a 18 ans, et dans lequel il explore les grands thèmes qui taraudent son écriture. Il nous parle notamment de l'origine mystérieuse du mot "littérature". Pascal Quignard est dans Boomerang. 

Découvrez l'exposition Pascal Quignard, Fragments d'une écriture, à partir du 30 septembre à la BNF.

Publicité

Carte blanche

Pour sa carte blanche Pascal Quignard a écrit un texte inédit. 

Extraits de l'émission

"Dans le visage d’un lecteur, je vois quelqu’un qui s’enferme quelque part, qui s’immobilise comme un homme ou une femme qui rêve et qui voyage." 

"Nous sommes des voleurs : nous volons les mots que nous employons, nos langues, nos prénoms etc. Il y a une illégitimité totale en nous, puisque nous avons tout volé. Cet émiettement de l’identité crée une angoisse et, en même temps, c’est un formidable plaisir."

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

"J’ai besoin des livres pour le silence qu’ils offrent, pour la solitude qu’ils apportent. Je ne pense absolument pas que le lecteur soit en voie de disparition. Ce pas d'écart que crée le livre sera toujours nécessaire." 

"J’ai un tour d’esprit qui fait que plus l’énigme est grande, plus je suis enchanté. Je ne cherche absolument pas à trouver de solutions." 

Programmation musicale

CHET BAKER – But not for me

ALAIN SOUCHON – Un terrain en pente

Références

Programmation musicale

L'équipe

Augustin Trapenard
Augustin Trapenard
Lola Costantini
Réalisation
Perrine Malinge
Coordination
Léonard Billot
Journaliste
Pierre Daymé
Journaliste
Pablo Cotten
Collaboration