le spectateur © Éditions Soleil, 2021 – T. Grosjean
le spectateur © Éditions Soleil, 2021 – T. Grosjean
le spectateur © Éditions Soleil, 2021 – T. Grosjean - Théo Grosjean
le spectateur © Éditions Soleil, 2021 – T. Grosjean - Théo Grosjean
le spectateur © Éditions Soleil, 2021 – T. Grosjean - Théo Grosjean
Publicité
Résumé

On ne parle que de lui, mais lui ne parle pas. Il communique par le dessin. Il est le sujet de toutes les conversations, mais on ne le voit jamais ou peu. Les cases de la bande-dessinée sont ses yeux. Théo Grosjean qui fait la joie d'Instagram avec "L'Homme le plus flippé du monde", propose un "Spectateur" fascinant.

En savoir plus

"Pouussez ! Souufflez !" Le roman graphique de Théo Grosjean commence par une naissance, celle de Samuel. Nouveau né, il ne pleure pas. Enfant, il ne parle pas. Il n'est pas muet, il est juste mutique. Autiste ? Ce sera évoqué, mais ça ne sera jamais diagnostiqué comme tel. Là n'est pas le propos. Cette BD n'est pas un traité sur le sujet. Le bébé qui vient de naître, l'enfant qui grandira et le futur adulte qui en découlera sera différent. Vous ne verrez pas son visage tout de suite. Mais vous découvrirez au fil des pages, son regard sur ses parents, ses camarades de classes, ses rares amis, ses connaissances. le spectateur n'est pas une BD comme les autres. C'est l'histoire de Samuel, vue par les yeux Samuel, en silence, façon caméra go pro.

le spectateur © Éditions Soleil, 2021 – T. Grosjean
le spectateur © Éditions Soleil, 2021 – T. Grosjean
- Théo Grosjean

Je suis là pour t'aider. Si tu ne veux pas parler, tu peux dessiner

Publicité

Au divorce de ses parents, Samuel choisit de vivre avec sa mère. Elle est heureuse. Elle lui propose une glace, s'en va pour traverser la rue. Percutée par une voiture, elle meurt. Il n'a pas crié pour la prévenir du danger. Triste destin. Mais comme aucune émotion ne transparaît. Ce sont celles des autres qui apparaissent en dessins. Son père, sa nouvelle femme et son fils. Son père qui se retrouve seul. Son père qui boit. Son père au chômage. Et lui dans tout ça, qui assiste à sa déchéance. Samuel est le spectateur de son existence.

le spectateur© Éditions Soleil, 2021 – T. Grosjean
le spectateur© Éditions Soleil, 2021 – T. Grosjean
- Théo Grosjean

Tu vois ce que j'aime bien chez toi, c'est que t'écoute bien

A travers ses silences, on suit littéralement, les déambulations de Samuel que propose Théo Grosjean. Les planches sont sur fond noir, avec le bleu pour seule déclinaison de couleur. C'est étrange et fascinant à la fois. On se demande à chaque page, où l'auteur veut emmener Samuel. Ceux qui le respectent sont rares. Il y a Yacine et Judith deux camarades de classe. Ce sont ces deux seuls amis. Ceux qui ne posent pas de questions. Ceux qui l'aiment pour ce qu'il est. Samuel est cet être à part qui comble sa solitude avec deux autres solitudes. A quoi ressemble-t-il ? Rarement Théo Grosjean le dessine. Et quand on le découvre, c'est à chaque fois dans le reflet d'un miroir ou de l'eau d'un ruisseau. Il n'est jamais en interaction avec les personnages de la BD.

le spectateur © Éditions Soleil, 2021 – T. Grosjean
le spectateur © Éditions Soleil, 2021 – T. Grosjean
- Théo Grosjean

On ne peut s'empêcher de penser qu'il y a une part de Théo Grosjean dans le spectateur. Un indice. Samuel a du mal dans son rapport aux autres ? Il suffit d'aller sur Instagram pour suivre le récit autobiographique de Théo Grosjean, L'homme le plus flippé du monde pour comprendre. 

L'homme le plus flippé du monde @theogrosjean Instagram
L'homme le plus flippé du monde @theogrosjean Instagram
- Théo Grosjean

Théo Grosjean est un artiste ? Il fait de Samuel un artiste sans le vouloir. Un jour son père devenu poivrot, vend ses dessins à une galerie pour remplir ses bouteilles. Le succès sera immédiat. Samuel dessine parce que c'est la seule façon qu'il a de s'exprimer aux yeux du monde. Théo Grosjean jeune auteur de 26 ans, est plutôt malin. Il y a dans ses personnages un côté enfantin dans le dessin avec parfois, des yeux exorbités. C'est très inspiré de la BD indépendante américaine où l'important n'est pas tant le réalisme ou le détail mais bien le propos. Qu'est-ce que l'auteur cherche à raconter et comment ? Raconter une histoire d'un homme par son mutisme, son absence visuelle et les dialogues des autres, il fallait oser ou y penser. Et c'est ce qui rend cette BD fascinante. 

Le Spectateur chez Soleil collection Noctambule.

Références

L'équipe

Laetitia Gayet
Laetitia Gayet
Laetitia Gayet
Production
Laetitia Gayet
Laetitia Gayet
Laetitia Gayet
Chronique