Pascal Greggory
Pascal Greggory ©Radio France - .
Pascal Greggory ©Radio France - .
Pascal Greggory ©Radio France - .
Publicité

Bonjour la France Inter ! Aujourd'hui, Charline Vanhoenacker et Thomas Croisière reçoivent le comédien Pascal Greggory !

Avec

Biographie

Pascal Greggory est un acteur abonné aux films d'auteurs, d'Éric Rohmer à Patrice Chéreau en passant par Téchiné, Zulawski ou Doillon. Il s’est également illustré au théâtre.

Au milieu des années 1970, on le voit dans Hôtel du lac, une pièce de François-Marie Banier mise en scène par Andreas Voutsinas… 
En 1979, Sœurs Brontë d’André Téchiné. Encore presque inconnu, il tient tête à Isabelle Huppert, Isabelle Adjani et Marie-France Pisier (il y incarne Branwell, leur frère dévoré par ses démons). A ses débuts, Pascal Greggory est surtout l’incarnation du jeune premier et de l’acteur rohmerien (Pauline à la plage (1983), L'Arbre, le Maire et la Médiathèque (1993).)

Publicité

Un nouveau grand chapitre de sa vie s'ouvre avec sa rencontre avec Patrice Chéreau, des films (La Reine Margot (où il joue un Duc d’Anjou Fratricide et doucereux) (1994), Ceux qui m’aiment prendront le train (1998) où il joue un critique d’art/biographe torturé et cynique ou encore Son frère (2003) et Gabrielle (2005).

Au théâtre avec Chéreau toujours (mais pas seulement !), (Hamlet (1988), Le Temps et la Chambre (1991), Phèdre (2003), Rêve d'automne (2010)), avec, au milieu, à la Manufacture des Œillets, en 1995, Dans la solitude des champs de coton de Bernard- Marie Koltès.

Il vient nous présenter son dernier film, Un beau matin, de Mia Hansen-Love, au cinéma le 5 octobre 2022.

Le sujet d'actualité de Thomas

Alors que tout augmente, la fréquentation des cinémas, elle, est en chute libre : moins 30% par rapport à l’avant covid et les professionnels de la profession ne savent plus à quels saints se vouer. Tout ce qu’on sait, si on se fie à la couverture du “Film Français” qui a fait polémique tout le week-end, c’est que le sauveur est un mâle blanc cisgenre de plus de 30 ans.

Au sommaire de cette émission

La chronique de Léo Karmann : Un beau matin

Le billet de Charline : Bolsonaro et le Manneken-Christ.

Le Moment Meurice : La sobriété des riches.

La Programmation musicale

LES VEDETTES - Ta vie est pourrie (2008)

THE CURE - Boys don’t cry (1980)

Programmation musicale

L'équipe

Charline Vanhoenacker
Charline Vanhoenacker
Thomas Croisière
Production
Ramzi Assadi
Collaboration
Nathalie Romero
Collaboration
Stéphanie Valois
Collaboration
Matthias Volant
Collaboration
Cléophée Hamami
Collaboration
François Audoin
Réalisation
Guillaume Meurice
Guillaume Meurice
Léo Karmann
Chronique
Djubaka
Programmation musicale