Le comédien Patrick Timsit au Festival de Cannes, 2022
Le comédien Patrick Timsit au Festival de Cannes, 2022 ©Maxppp - LE PARISIEN
Le comédien Patrick Timsit au Festival de Cannes, 2022 ©Maxppp - LE PARISIEN
Le comédien Patrick Timsit au Festival de Cannes, 2022 ©Maxppp - LE PARISIEN
Publicité

Bonjour la France Inter ! Aujourd'hui, Charline Vanhoenacker et Thomas Croisière reçoivent Patrick Timsit !

Avec

Biographie

Patrick Timsit est né à Alger. Il a deux ans lorsque sa famille s’installe à Paris. Il grandit dans l’atelier de maroquinerie de ses parents.  Il commence à travailler dans l’immobilier : il ouvre sa propre agence en 1983.
Attiré par le théâtre, il suit en parallèle des cours du soir et écrit Les Femmes et les enfants à mort, son premier one-man-show qu’il joue au festival d’Avignon. Il décide alors de se consacrer au spectacle. Dans les années 90, on le remarque pour son humour noir et le ton provocateur de ses sketches qui osent aborder les sujets les plus délicats.

Il débute au cinéma en 1991 dans Une époque formidable de Gérard Jugnot.
Sa rencontre déterminante avec Coline Serreau (pour La Crise en 1992) lui fera rencontrer le succès au cinéma...et une nomination au César du meilleur second rôle.

Publicité

Succès qui s’affirme ensuite par Un indien dans la ville d’Hervé Palud en 1994, puis l’année suivante avec Pédale douce de Gabriel Aghion (2 nominations aux César en tant qu’auteur et meilleur acteur). Entre 1996 et 1997, il offre un autre visage en interprétant trois rôles plus dramatiques : Passage à l’acte de Francis Girod, Marquise de Véra Belmont, et Le cousin, film noir d’Alain Corneau avec Alain Chabat, qui lui vaut une nouvelle nomination aux César du meilleur acteur.

Il décidera de passer à la mise en scène cinéma avec Quasimodo d’El Paris, un film qu’il coécrit, réalise et interprète. Suivront Quelqu’un de bien et L’Américain également écrits et réalisés par lui-même.

Depuis 2012, Patrick alterne théâtre, cinéma et télévision.

En janvier 2015 il crée son nouveau one man show On peut rire de tout au Théâtre du Rond-Point et joue la même année Inconnu à cette adresse de Krayssmann Taylor avec Thierry Lhermitte.

En 2018, Patrick Timsit émeut dans l’adaptation théâtrale du Livre de ma mère d’Albert Cohen, mise en scène par Dominique Pitoiset.

Il vient nous présenter son ultime seul en scène rebaptisé "Adieu... c’est sûr " (depuis le 13 octobre, les jeudis, vendredis et samedis à 19h à la Comédie des Champs Elysées à Paris).

Le sujet d'actualité de Thomas Croisière

Ce matin dans le Figaro, un article de Ségolène Barbé appelait à mettre un terme à la tyrannie de la “bienveillance”, ce mot à la mode qui nous oblige à tout positiver. Tout simplement parce qu’elle nous force à museler nos émotions négatives et au final à devenir de véritables cocottes minutes. Alors est-ce qu’au final, il ne vaudrait mieux se lâcher de temps en temps ?

Au sommaire de cette émission

La chronique de Thomas VDB : Van Gogh, résilience et soupe à la tomate.

La chronique littéraire de Clara Dupont-Monod : Débarquer de Hugo Boris.

Le billet de Charline : Semaine décisive et grève thrombose.

Le moment Meurice : Panique en Bourgeoisie.

La programmation musicale

LIZZO - Special (2022)

FEU CHATTERTON - Monde nouveau (2021)

Programmation musicale

L'équipe