Amazon renonce à s'installer à Petit-Couronne tout près de Rouen ©AFP - SEBASTIEN BOZON
Amazon renonce à s'installer à Petit-Couronne tout près de Rouen ©AFP - SEBASTIEN BOZON
Amazon renonce à s'installer à Petit-Couronne tout près de Rouen ©AFP - SEBASTIEN BOZON
Publicité
Résumé

Chaque vie est une aventure et derrière l’actualité, resplendissent des gens mal nommés “ordinaires”, bien plus riches et plus complexes que le bruit qui nous informe. Aujourd'hui, nous recevons Joël Bigot, maire de Petit-Couronne.

En savoir plus

L’espace d’un été, Claude Askolovitch raconte des histoires, arrivées à des voisins, juste à côté de chez nous, en allant les voir grâce aux reportages d’Anaëlle Verzaux, puis en les recevant en studio à France Inter, là où d’habitude experts, politiques, sachants ou puissants s’expriment… car l’on comprend aussi bien la France, quand on la raconte à hauteur de Français

Le 25 mars 2022 Joël Bigot, maire de Petit-Couronne tout près de Rouen, sur la rive de gauche de la Seine vouée au labeur et aux pollutions, annonçait à son conseil municipal que la multinationale Amazon avait renoncé à installer un entrepôt géant dans une friche industrielle de sa ville, sur l’espace béant laissé par la fermeture d’une raffinerie pétrolière… Amazon renonçait, c’était la fin d’une espérance de plus d’un an pour ceux qui dans cette ville s’imaginaient qu’un travail allait venir à eux. Mais dans la déception du Premier magistrat -c’est ce qui m’a frappé quand j’ai découvert son histoire par France-Bleu et Paris-Normandie- se doublait d’une colère sourde contre ceux de son camp politique -Joël Bigot est un homme de gauche- qui s’étaient opposés à l’arrivée de la multinationale, qui symbolisait pour eux tous les maux de la mondialisation mercantile polluante contemporaine. Quand Petit-Couronne espérait, on avait à Rouen organisé obstacles, des écologistes s’étaient mobilisés, on avait tracté voté protesté sapé… et Bigot alors fustigeait les bien pensants, les économistes de pacotilles, tous ceux qui n’avaient pas voulu que sa friche soit réhabilitée et il se demandait s’ils dormaient bien Il y avait dans sa colère tout ce qui nous traverse, cette dialectique qui oppose la morale, l’écologie, au besoin d’exister… J’ai voulu explorer la faille qu’Amazon a révélée.

Publicité

Invité

Joël Bigot, maire de Petit-Couronne

Références

L'équipe

Claude Askolovitch
Claude Askolovitch
Fabrice Rivaud
Collaboration
Anaëlle Verzaux
Collaboration
Gaetan Kolly
Réalisation