France Inter
France Inter
Publicité

Au temps du selfie compulsif et de la mise en scène de soi sur les blogs et réseaux sociaux, l’hyper narcissique jubile… Comment rabattre le caquet à un hyper narcissique ?

Avec

Comment reconnaître un pervers narcissique ? Qui sont ses victimes ? Comment se libérer de leur emprise ? Les conseils d’Alberto Eiguer et Hélène Vecchiali, psychologues. Lire aussi : Comment se défaire d'un pervers narcissique ?

"Moi, je moi, je moi, je moi, je" : une rengaine qui continue à proliférer comme une algue brune !

Publicité

Rien de neuf depuis "La Culture du narcissisme ", le célèbre essai publié en 1979 par Christopher Lash, dans lequel le sociologue américain fustigeait « l’invasion du moi dans la société ».

Au temps du selfie compulsif et de la mise en scène de soi sur les blogs et réseaux sociaux, l’hyper narcissique jubile… Il s’impose, occupe l’espace, nous pompe l’air… Difficile dans ces conditions de se faire une place face à l’obésité de son ego…

Si le narcissisme n’est par un mal en soi, sa version pathologique peut nous rendre la vie pénible.

Comment rabattre le caquet à un hyper narcissique ? C’est la question que nous poserons à nos invités.

Nous évoquerons également quelques personnages de fiction obsédés par leur ego de façon assez complexe : Mark Zuckerberg dans The Social Network :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

... Ou encore Dorian Gray dans le célèbre roman d’Oscar Wilde :

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

L'équipe

Ali Rebeihi
Ali Rebeihi
Ali Rebeihi
Production
Lilit Saakian
Collaboration
Lorraine Besse
Collaboration
François Audoin
Réalisation