"Chaque heure pèse une tonne". Virginie Efira est Victoria Spick, une avocate débordée.
vidéo
"Chaque heure pèse une tonne". Virginie Efira est Victoria Spick, une avocate débordée. ©AFP - Ecce films / Le Pacte / Collection ChristopheL via AFP
"Chaque heure pèse une tonne". Virginie Efira est Victoria Spick, une avocate débordée. ©AFP - Ecce films / Le Pacte / Collection ChristopheL via AFP
"Chaque heure pèse une tonne". Virginie Efira est Victoria Spick, une avocate débordée. ©AFP - Ecce films / Le Pacte / Collection ChristopheL via AFP
Publicité

Arte diffuse le film qui révéla au grand public les talents d'actrice de Virginie Efira. "Victoria", de Justine Triet, est le portrait burlesque et touchant d'une femme qui tente de trouver un ancrage quand tout autour d'elle est mouvant. Un grand et beau film, à ne pas rater.

Passez donc la soirée avec Virginie Efira. "Victoria" est diffusé mercredi 23 février sur Arte (et disponible en replay pendant un mois). Ce film de Justine Triet, sorti au cinéma en 2016, a donné un grand coup de neuf et de frais à un genre périlleux : la comédie sentimentale. Il raconte l'histoire d’une femme qui voudrait comprendre où ça a commencé à "merder chimiquement" dans sa vie : c'est en ces termes qu’elle présente la situation à son psy, dans la scène d’ouverture. Victoria est une avocate parisienne, mère célibataire de deux petites filles, et sa vie prend l’eau.

Inventaire. Son baby-sitter a démissionné. Elle est en plein désert sexuel. Son ex-mari, écrivain raté et odieux, n’a rien trouvé de mieux que de dévoiler leur vie privée dans un blog. Et la voilà qui se retrouve à devoir défendre aux assises l’un de ses amis, incarné par Melvil Poupaud, accusé de tentative de meurtre. Victoria tente de colmater les brèches. C’est à ce moment-là qu’apparait dans sa vie un ancien client, campé par Vincent Lacoste : un ancien dealer, qui s'en est bien tiré judiciairement grâce à elle. Ils sont invités au même mariage.

Publicité

Drôlerie singulière

Samuel a une forme de gravité qui détonne avec son apparence d’adolescent décoiffé. Il va tenter de prendre une place dans la vie de Victoria : baby-sitter, assistant, confident et plus si affinités. Il plane sur les dialogues entre ces deux personnages une drôlerie très singulière.

Je me suis aperçue, en revoyant ce film six ans après, que je me souvenais précisément de très nombreuses scènes. A commencer par le foutoir ahurissant qui règne dans l’appartement. Victoria est aplatie par la charge mentale et ce désordre en est le symbole. C’est un film qui raconte l’immense difficulté de jongler avec les impératifs, la fatigue existentielle. La santé mentale, aussi, l’air de rien. La dépression. "Chaque heure pèse une tonne", dit Victoria, elle n’y arrive pas. Elle essaye de trouver un ancrage, mais comment faire quand tout est mouvant? Et pourtant, on se dit que ça va aller. Serait-ce à cause de son prénom ? Victoria est très drôle parce qu’elle est très émouvante. Ou peut-être est-ce l’inverse.

Fluidité du montage

Virginie Efira fait montre, dans ce film, de son exceptionnel talent d'actrice. La galerie de personnages secondaires, aussi, est épatante : le psy désabusé, la voyante pète-sec, l’ostéopathe libidineux, la copine avocate (excellente Laure Calamy), sans oublier le singe et le dalmatien qui comparaissent comme témoin au procès pour tentative de meurtre…

La frontière du réalisme est joyeusement franchie, ce qui n’empêche pas du tout au film de sonner très juste. C’est en partie grâce au montage, qui apporte à cette histoire une superbe fluidité : une audience au palais de justice et une séance de psy se retrouvent mélangées, superposées. Même chose entre une plaidoirie et une scène de sexe. Les différentes briques du mur auquel se heurte notre héroïne se répondent en écho.  « Victoria » est une comédie étincelante, burlesque, drôle et immensément touchante. J’arrête là ma liste d’épithètes, même si franchement, ils sont tous faiblards. Parce qu’ils ne disent pas assez la tendresse.

"Victoria", de Justine Triet, à voir sur Arte mercredi 23/02/22 à 21h (et en replay pendant un mois).

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.