vidéo
Samir sait très bien nager, mais son amour pour Agathe mérite bien une humiliation en slip de bain. Florence Loiret-Caille et Samir Guesmi dans "L'effet aquatique", de Solveig Anspach (2016). - Elsa Palito / Le Pacte
Publicité
Résumé

Samir tombe amoureux de la maître-nageuse, alors il fait semblant de ne pas savoir nager et s'inscrit à des cours. Un film touchant, drôle et poétique qui bouscule les codes de la comédie romantique. A voir sur Arte.

En savoir plus

Voilà un film plein d’humour, de délicatesse et de bonnets de piscine. Bienvenue à la piscine Maurice Thorez de Montreuil. Samir est tombé sous le charme de la maître-nageuse, Agathe. Une femme pas très commode et franchement distante. Alors pour essayer de la séduire, il fait semblant de ne pas savoir nager et prend des cours.  

De Montreuil à l'Islande

4 min

Ce qui est très beau, dans « l’effet aquatique », c’est que l’histoire pourrait ressembler à celle d’une comédie romantique tout ce qu’il y a de plus banale : un homme invente un gros mensonge pour se rapprocher d’une femme. Et ça marche, une idylle démarre. Mais le mensonge est dévoilé : Agathe découvre que Samir savait nager, alors elle est vexée d’avoir été bernée… avant de réaliser qu’il a menti parce qu’il était amoureux. Un peu comme dans toute les comédies romantiques les plus guimauves !

Publicité

Sauf que pas du tout. Le scénario part en quenouille, on se retrouve en Islande au congrès international des maîtres-nageurs (!) et cette histoire d’amour compliquée devient presque un peu absurde. L’histoire n’est pas crédible ? On s’en moque comme de son premier maillot ! Parce qu’il y a dans ce film un grain de folie unique, signé Solveig Anspach.  Une cinéaste qui a aussi signé des documentaires : c’est sans doute pour cette raison que dans ses fictions, elle se détache du réel avec jubilation.

Formidable Florence Loiret-Caille

La meilleure raison de ne pas rater ce film, c’est Florence Loiret-Caille. Une comédienne formidable, qu’on voit trop peu au cinéma ! Elle promène dans tous les films une grâce, une simplicité et une étrangeté vraiment à part et très touchantes. Géniale aussi dans « le bureau des légendes », la série de Canal Plus.

45 min

Rappelons que Solveig Anspach, la réalisatrice, est morte en 2015, peu avant que « l’effet aquatique » sorte en salle. C’est d’autant plus émouvant que ce film célèbre l’élan d’une nouvelle vie à la faveur d’une rencontre. 

Je n’avais jamais réalisé à quel point une piscine municipale pouvait être un décor propice au cinéma ! Sans doute une histoire de profondeur de champ. Une histoire d'amour comme un délicieux prétexte pour filer la métaphore de la natation : avoir peur de sauter dans le grand bain, peur de boire la tasse… et puis se jeter à l’eau et se laisser porter.

« L’effet aquatique » de Solveig Anspach, ce soir sur Arte à 20h55. Et en replay sur le site d'Arte. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Références

L'équipe

Dorothée Barba
Dorothée Barba
Dorothée Barba
Production
Dorothée Barba
Dorothée Barba
Dorothée Barba
Chronique