vidéo
Marie et Bibi, les deux personnages principaux de "Marie et les choses", série créée par Marie Papillon. - Cécile ROGUE / TEVA
Publicité
Résumé

Connaissez-vous la paréidolie? C'est le phénomène qui nous fait voir des silhouettes d'animaux dans les nuages ou un bonhomme sur une tartine. Marie Papillon, comédienne et réalisatrice, est une mordue de paréidolie. Son truc, c'est de parler aux choses. Elle se met en scène dans une nouvelle série, à voir sur Téva.

En savoir plus

Je suis aux anges. Voilà une série qui m’offre sur un plateau l’occasion de vous parler d’un mot que j'adore, depuis longtemps. Un mot assez peu utilisé, j’en conviens, mais dont j’aime autant la sonorité que ce qu’il désigne : paréidolie. La paréidolie, c’est le phénomène qui nous fait voir des formes dans les nuages : vous savez, quand il y a une girafe ou un bonhomme dans le ciel. Ça marche aussi sur une tartine : il suffit de deux petits points et un cercle, et on jurerait qu’il y a deux yeux et une bouche dans la confiture. 

Notre cerveau cherche à distinguer partout des formes familières, parce que ça le rassure : c’est ça, la paréidolie. Une illusion d’optique, en quelques sortes. Marie Papillon en a fait sa marque de fabrique. Cette comédienne et réalisatrice d’une trentaine d’années est devenue très populaire sur Instagram en postant des photos de paréidolies : un caillou, un robinet, une poubelle… n’importe quoi qui évoque la forme d’un visage. Et elle parle avec eux ! C’est complètement absurde et souvent assez drôle. Elle franchit à présent un nouveau cap dans cette obsession, avec une série télé. « Marie et les choses » est un format court diffusé sur Téva à partir du 22 mai, tous les jours à 20h50. Chaque épisode dure 2 minutes.

Publicité

Demande à ta brosse à dent 

Le personnage joué par Marie Papillon dans cette série s’appelle Marie, c’est son double de fiction. Elle est aussi gaffeuse qu’attachante. Elle a une gouaille formidable. Elle est lesbienne, mais ça n’est pas le sujet principal, ce qui est assez rare pour être signalé. La série est une immersion dans sa vie, ses amours, ses amis, ses emmerdes. Et jamais elle ne cesse de parler aux choses. Évidemment, personne d’autre qu’elle ne les entend, les prises électriques et les brosses à dents. Alors elle leur demande des avis, des conseils... 

Il y a cinquante épisodes au total et même si c’est un peu inégal, si certains gags tombent à plat, il se dégage de cette série quelque chose de très joyeux, décalé et original. Il y a du beau monde, au casting, ce qui ne gâche rien. Olivier Marchal dans le rôle du père de Marie, Jean-Pascal Zadi (l’auteur du film « tout simplement noir ») dans le rôle d’un préparateur en pharmacie hilarant et Stéphane Bern dans le rôle de Stéphane Bern. Sans oublier Bibi, le chien de Marie Papillon qui est, lui aussi, une vedette des réseaux sociaux ! 

Les objets racontent des histoires 

Marie Papillon a organisé un casting d’objets avant le tournage ! Elle a lancé un appel et des gens lui ont envoyé des trucs à fort potentiel de paréidolie. Elle a ainsi reçu un réveil matin qui a l’air de faire la grimace, une boucle de ceinture à la bouche pincée très pédante, etc. Tout cela, l’air de rien, nous invite à jeter un regard tendre sur les  machins qui nous entourent, à écouter les histoires que racontent les objets, vieux ou moins vieux. Parler aux choses, ce n’est pas si grave !  Vive la paréidolie.

« Marie et les choses » : série à voir sur Téva à partir de samedi 22 mai, tous les jours à 20h50, ou en replay sur le site de M6.

Références

L'équipe

Dorothée Barba
Dorothée Barba
Dorothée Barba
Production
Dorothée Barba
Dorothée Barba